BLOGS À SUIVRE : VOYAGEOI.COM

Plus de 700 morts dans l'océan indien suite au mortel trio IDAI, KENNETH et FANI

Les mois de Mars, Avril et Mai ont été meurtriers dans l'océan indien. Les Comores, le Mozambique et l'Inde ont payé un lourd tribut suite aux violents épisodes cycloniques IDAI, KENNETH et FANI.

Un trio mortel dans l'océan indien

Trois puissants cyclones tropicaux ont semé la mort et la désolation durant leur périple destructeur. Le Nord et le Sud-Ouest de l'océan indien ont été le théâtre de ces violents épisodes cycloniques. Le Mozambique, les Comores et l'Inde sont les victimes de ce mortel trio.

Rarement le Canal du Mozambique aura vu autant de cyclones tropicaux intenses. Tout commence au mois de Mars, lorsque les prémices de IDAI provoquent des inondations déjà meurtrières sur l'Afrique Australe (Nord du Mozambique et le Malawi). À cet instant, personne ne sait qu'il s'agit en réalité du début du calvaire pour le Mozambique.

En ressortant en mer, IDAI trouve les ressources nécessaires pour devenir un système majeur. La vidéo en début d'article montre comment les prévisionnsites du Centre des Cyclones de la Réunion ont suivi ce phénomène. Ils reviennent également sur les raisons qui ont fait que IDAI fut aussi meurtrier.

Le Mozambique une nouvelle fois ravagé

Selon le dernier bilan publié par l'Emergency Response Coordination Centre (ERCC), on dénombre 603 morts et plus de 1600 blessés. Environ 1.800.000 personnes ont été affectées par le cyclone IDAI, ce qui est énorme. Mais, alors que le Mozambique comptait encore ses morts, une nouvelle menace se préparait au Nord de Madagascar.

LIRE PLUS : Le violent cyclone KENNETH génère des rafales de 300 km/h près de l'oeil

Vers la fin du mois d'avril, le contexte est de nouveau propice à la cyclogenèse dans l'océan indien. Le CMRS de la Réunion identifie rapidement un système au Nord-Est de Madagascar ayant le potentiel pour devenir le 14e système de cette incroyable saison cyclonique 2018/2019. Le phénomène est baptisé le 23 avril par Madagascar.

KENNETH se renforce tout en transitant à proximité de l'archipel des Comores. La Grande Comore est impactée dans la nuit du 24 au 25 par le système qui atteint le stade de cyclone tropical. Le météore provoque la mort de 7 personnes sur l'archipel et se dirige par la suite vers le Mozambique qui est sa nouvelle cible.

LIRE PLUS : L'île de la Grande Comore dans la tourmente

Le météore connaît une phase d'intensification rapide et n'est pas loin d'atteindre le stade de cyclone très intense avant l'atterrissage. Malgré un léger affaiblissement, l'impact sera terrible. On dénombre 43 morts (dont 41 dans la province de Cabo Delgado et 2 à Nampula ).

FANI réveille brutalement l'océan indien Nord

Alors que KENNETH atterrissait sur le Mozambique, un minimum dépressionnaire se creuse cette fois-ci dans l'océan indien Nord au niveau du golfe du Bengale. Rien d'étonnant à cela, c'est le début de la saison cyclonique dans l'océan indien Nord. Sauf que rien ne se déroulera comme d'habitude avec ce système en fin de compte hors-norme.

LIRE PLUS : Le cyclone FANI devient un violent phénomène générant des rafales de 300 km/h

La cyclogenèse aboutira sur la naissance de la tempête FANI le 27 avril. Le système va se renforcer tout en s'enfonçant à l'intérieur du Golfe. L'intensification deviendra même carrément folle. Le système a très probablement atteint la catégorie 5 dans la journée du 2 mai. Sa signature satellitaire fut à ce moment particulièrement impressionnante.

Super Cyclone FANI

©NASA

FANI touche terre dans la matinée du 3 mai au niveau de l'État indien d'Odisha. Bien que le système s'était légèrement affaibli, c'est un météore d'une violence extrême qui impact les côtes Nord-Est de l'Inde. Le dernier bilan datant du 13 mai, fait état de 64 personnes décédées. Malgré un lourd bilan humain, on peut dire que l'évacuation massive a sans doute permis de sauver des vies.

LIRE PLUS : Le Nord-Est de l'Inde violemment secoué par le puissant cyclone FANI

On est loin du catastrophique cyclone qui frappa l'Odisha en 1999. Le bilan de ce phénomène fut effrayant avec près de 10 000 morts. Les leçons du passé sont visiblement retenues en Inde.

Plus de 700 morts dans l'océan indien

En tout, on dénombre plus de 700 morts dans l'océan indien. La saison cyclonique 2018/2019 qui touche à sa fin dans l'océan indien Sud-Ouest restera très probablement comme la plus active d'au moins ces 40 dernières années. Quant à FANI, il s'agit du phénomène d'avril le plus intense à avoir frapper le nord-Est de l'Inde au cours de ces 43 dernières années.

LIRE PLUS : FANI est le premier cyclone d'avril à frapper aussi violemment l'Inde en 43 ans

Plus que jamais, les derniers épisodes cycloniques que nous venons de vivre ont montré à quel point l'océan indien était particulièrement exposé au risque cyclone. Cette océan mérite donc d'être suivi tout autant que le sont les bassins Nord Atlantique et Nord Pacifique.

PR

Source : CMRS de la Réunion / IMD / JTWC /NOAA / ERCC

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

bassin sud ouest bassin nord

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire