Tempêtes LUBAN et TITLI et zone suspecte près de Diego Garcia

L'activité est soutenue dans l'océan indien. Au nord les tempêtes LUBAN et TITLI entourent l'Inde et au sud une zone suspecte est sous surveillance.

Activité chargée dans l'océan indien

LUBAN et TITLI entourent l'Inde

L'imagerie satellite de l'ensemble de l'océan indien ce mardi 09 octobre 2018 est rendue intéressante par la présence de deux tempêtes tropicales sur sa partie nord. En mer d'Arabie nous avons toujours la tempête LUBAN qui peine à s'intensifier. Son avenir semble à présent tourner vers le Yémen dans un premier temps, avant un possible voyage dans le golfe d'Aden. La menace est à priori écartée pour le sultanat d'Oman.

Dans le golfe du Bengale, la cyclogenèse dont je vous avais parlé hier est terminée. Le système s'est renforcée pour devenir une tempête tropicale. Elle a donc été baptisée TITLI par l'Indian Meteorological Department. Le phénomène est situé à environ 480 km à l'est sud-est de Kalingapatnam (Etat d'Andhra Pradesh).

Prévision trajectoire et intensité des tempêtes LUBAN et TITLI ©IMD

©IMD

La tempête qui va encore s'intensifier devrait atterrir sur les côtes sud d'Odisha et le nord d'Andhra Pradesh entre Gopalpur et Kalingapatnam dans la matinée du 11 octobre selon l'IMD. Le "CYCLONE-WARNING" qui correspond au 2e niveau du système d'alerte cyclonique en Inde est en cours pour les districts du nord d'Andhra Pradesh et des côtes sud d'Odisha.

Zone suspecte dans la région de Diego Garcia

Sur la partie sud de l'océan indien, une vaste circulation dépressionnaire au niveau de Diego Garcia est sous surveillance. Selon le centre des cyclones de la Réunion, les conditions environnementales devraient devenir favorables au développement d'un minimum dépressionnaire au nord de Diego Garcia. 

Carte cyclogenèse du CMRS de la Réunion

©CMRS de la Réunion

Cette fenêtre favorable à l'intensification devrait durer jusqu'au weekend. Au-delà, les conditions redeviennent défavorables. Pour l'instant, les principaux modèles de prévisions ne semblent pas vraiment y croire. En attendant, le CMRS de la Réunion estime que le risque de formation d'une tempête tropicale devient "MODÉRÉ" (30 à 50%) à partir de vendredi au nord-est d'Agalega.

A suivre.

PR

  • Source : IMD / CMRS de la Réunion
  • Image d'illustration : Alan Banks

bassin sud ouest bassin nord

Ajouter un commentaire