Cycloneoi a la une 1

Le CMRS de la Réunion a vu juste pour cette saison cyclonique 2020/2021

Le 26/04/2021 à 08:44 0

Dans Le coin expert

Le CMRS de la Réunion avait suggéré 9 à 12 systèmes pour cette saison cyclonique 2020/2021 dans le Sud-Ouest océan indien. Avec 12 systèmes nommés ayant circulé dans le bassin, on peut dire que les prévisionnistes étaient dans le vrai.

Saison active en nombre

La saison cyclonique 2020/2021 du Sud-Ouest océan indien s'approche inéluctablement de la fin. Même si des cyclogenèses sont possibles en cours d'intersaison voire d'hiver austral, ça sent la fin. Il n'est donc pas prématuré de faire un premier bilan de cette saison. Tout d'abord, rappelons qu'au mois de Novembre 2020, le Centre Météorologique Régional Spécialisé cyclone (CMRS) de la Réunion, avait tablé sur une saison avec 9 à 12 systèmes nommés circulant sur le bassin. Au final, on peut dire que ces tendances furent plutôt bonnes.

Saison cyclonique 2020 2021 reunion

Entre le système Alicia qui inaugura la saison au mois de Novembre 2020 et Jobo qui a circulé dans le secteur des îles seychelloises extérieures la semaine dernière, c'est 12 systèmes qui ont évolué sur le bassin. Ce chiffre est au-dessus de la moyenne saisonnière qui est d'environ 10 systèmes par saison. En termes de nombre, on peut donc dire que 2020/2021 fait partie des saisons actives. Toutefois, il faudra attendre le résultat de l'énergie cyclonique cumulative (ACE) pour véritablement déterminer si saison active ou pas. C'est le CMRS de la Réunion qui le divulguera ce chiffre dans son bilan.

Une activité marquée à l'Est de 70E

Dans ces prévisions d'avant saison, le CMRS de la Réunion suggérait qu'entre 5 et 7 tempêtes évolueraient en cyclone tropical. Avec 7 cyclones tropicaux, là aussi les prévisionnistes cyclone de la station du Chaudron ont été dans le vrai. D'ailleurs, il est à noter que l'ensemble de ces cyclones tropicaux ont évolué soit à l'Ouest de 55E soit à l'Est de 70E. Aucun des systèmes ayant évolué entre 55E et 70E n'ont dépassé le stade de forte tempête tropicale. Ainsi, aucun système majeur n'a menacé l'archipel des Mascareignes.

Cyclone saison 2020 2021 la reunion

Lors de ces tendances, le CMRS produit également un zonage du risque d'impact privilégié. En Novembre, l'agence a envisagé un risque accru pour l'Est de Madagascar et les côtes mozambicaines. Encore une fois, les prévisionnistes ont tapé dans le mille. Les seuls impacts directs pour les terres habitées furent pour l'Est de Madagascar avec la forte tempête Éloïse (dans une moindre mesure avec Chalane au stade de dépression). Puis, le Mozambique avec toujours Éloïse (au stade de cyclone tropical cette fois-ci) et Chalane au stade de forte tempête.

Du zonale mais pas que !

Concernant les trajectoires, elles furent majoritairement zonales comme prévu. En revanche, une plus grande variété a été observé en deuxième partie de saison, avec des trajectoires inversées ou erratiques. D'ailleurs, la zone de cyclogenèse privilégiée a été très bien anticipée par le CMRS, avec des genèses concentrées sur l'Est du bassin. Enfin, on ne peut conclure sans parler de Faraji qui a réussi l'exploit de devenir le premier cyclone très intense au cours d'un mois de Février, et Habana qui fut remarquable par sa durée de vie au stade de cyclone tropical.

PR

bassin sud ouest Le coin expert à la une

Ajouter un commentaire

Anti-spam