SITE D'INFORMATION SPECIALISE SUR LES CYCLONES TROPICAUX ET L'OCEAN INDIEN

Assises sur les risques naturels à la Réunion 2017 : Appel à témoignages

Dina

Prévisions de Météo France pour la saison cyclonique 2016/17

Météo France Réunion qui est le centre météorologique régional chargé officiellement de suivre les systèmes dépressionnaires évoluant dans le bassin sud-ouest de l'océan indien, vient de publier ses prévisions pour la saison cyclonique 2016/17. Dans son communiqué, le CMRS annonce pour cette saison, une activité cyclonique qui est prévue être inférieure à la normale saisonnière.

Des conditions anormalement sèches

60% de probabilité d'avoir un nombre total de tempête ou cyclone inférieur à la moyenne. En d'autres termes, cela signifie que le scénario privilégié par Météo France est un nombre de système inférieur ou égal à 8, ce chiffre incluant la tempête ABELA formée en juillet et la dépression subtropicale BRANSBY en septembre. Selon Météo France, le "maintient de conditions anormalement sèches au sein de la zone privilégiée de formation des systèmes dépressionnaires tropicaux" impactera négativement l'activité cyclonique. Comment expliquer cela? Si la précédente saison cyclonique fut peu active en raison d'El Nino, la raison de ces conditions sèches n'est pas à rechercher du côté du pacifique. C'est un autre phénomène, répondant au doux nom de Dîpole de l'Océan Indien (IOD), qui dicte la situation climatique au niveau régional. Sa configuration actuelle (IOD en phase négative), induit des conditions anormalement sèches sur la partie Ouest de l'océan indien et plus humide sur sa partie Est. Selon le CMRS, "l'IOD a connu une amplitude record au cours de l'hiver Austral". Le retour du flux de mousson indispensable pour alimenter la zone de convergence intertropicale (zone habituelle de cyclogenèse) est retardé. Les indicateurs climatiques tendent également à montrer des pressions atmosphériques plus élevées que la normale au cours de cette saison chaude 2016/17. Si cela se confirme, les conditions atmosphériques seront moins propices au développement orageux et aux fortes pluies. Le Dîpole en retrouvant des conditions neutres en fin d'année, pourrait peut-être permettre une atténuation de ces conditions sèches au sein de la ZCIT pour la deuxième partie de saison. Néanmoins, il reste encore beaucoup d'incertitudes sur ce scénario selon Météo France. 

Zone de cyclogenèse et trajectoire préférentielle

Dans ces prévisions, Météo France indique que la zone de naissance privilégiée au cours de cette saison cyclonique 2016/17 sera l'Est du bassin voir l'extrême Est. Cela rejoint les prévisions du Bureau Of Meteorology Australien qui prévoit une saison active dans le bassin sud-est de l'océan indien. On devrait également assister au retour des trajectoires de type zonale classique, c'est-à-dire à composante ouest, alors que les 2 dernières saisons avaient été marquées par des trajectoires à composantes sud selon le CMRS de la Réunion.

Vigilance, vigilance...

Malgré une activité cyclonique prévue pour la deuxième saison consécutive inférieure à la normale, la vigilance doit rester de mise pour les populations du bassin sud-ouest de l'océan indien. Météo France insiste lourdement sur le fait "qu’il suffit d’un seul système pour connaître un impact pouvant être catastrophique, même une saison peu active peut être source de dégâts majeurs". Le risque zéro n'existe pas au cours d'une saison cyclonique, peu importe le degré d'activité. Il convient à chacun de se préparer et prendre ses dispositions pour éviter toutes mauvaises surprises. Vous êtes prévenus!

PR

Source : Météo France - Communique de presse complet

Prévision saison cyclonique

Ajouter un commentaire