MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

Carlos couv

L'océan indien sud-ouest se réveille en février

Cette saison cyclonique 2016/2017 dans l'océan indien sud-ouest restera dans les annales pour l'absence d'activité cyclonique au cours des mois de novembre, décembre et janvier. Le réveil aura été brutal avec deux cyclogenèses durant cette première quinzaine de Février, mais aussi les premières victimes.

CARLOS arrose les Mascareignes

Le début du mois de février est marqué par le retour de l'activité dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. Depuis la Dépression Subtropicale BRANSBY au mois d'octobre, la saison avait été totalement amorphe. C'est à partir du 3 février que le minimum qui donnera CARLOS se renforce et se développe au nord des Grandes Mascareignes. Le stade de Tempête Tropicale Modérée est atteint le 4 à 12z. Après des débuts prometteurs, CARLOS va à partir du 6 février souffrir en raison d'une forte contrainte de nord nord-ouest. Tout comme le montre l'animation satellite, la convection principale ne cessera de faire du yoyo, avec plusieurs bouffées de convection qui se succédaient sans jamais réussir à se maintenir dans la durée. Finalement, CARLOS se stabilise après son passage au plus près de la Réunion et réussit à atteindre brièvement le stade de Cyclone Tropical dans la matinée du 9. CARLOS devient du même coup le premier cyclone de la saison cyclonique 2016/2017 dans l'océan indien sud.

DINEO provoque les premières victimes de la saison

Pendant que CARLOS s'évacuait vers le grand sud, le canal du Mozambique se préparait à rentrer en action. Le 13 février, le centre des cyclones de la Réunion commence à prendre en charge une Perturbation Tropicale dans cette zone. Le système s'intensifie rapidement est atteint le stade de Tempête Tropicale Modérée dans l'après-midi. Malgré des conditions optimales une intrusion d'air sec stop l'intensification de DINEO qui plafonne au stade de Forte Tempête Tropicale. Il faudra attendre la journée du 15, pour que l'intensification se remette en marche. Le phénomène menace la province mozambicaine d'Inhambane qui n'avait plus été frappée par un système depuis FAVIO en 2007. Après 10 ans de clémence, la région sera directement impactée par DINEO dans la nuit du 15 au 16 février alors que celui-ci avait atteint in extremis le stade de Cyclone Tropical. Le dernier bilan faisait état d'au moins 7 morts, de 650 000 sinistrés. Les dégâts se chiffrent à 12 millions de dollars. DINEO provoque les premières victimes de cette saison cyclonique 2016/2017. C'est également le premier système à évoluer dans le canal du Mozambique depuis la Forte Tempête FUNDI en février 2015.

Le bassin sud-est à la peine

Au cours de cette saison cyclonique 2016/2017 particulièrement peu active, le bassin sud-ouest compte à présent 4 systèmes baptisés dont 2 cyclones tropicaux (CARLOS & DINEO). Du côté sud-est, quasiment rien à part l'éphémère Tempête Tropicale Modérée YVETTE qui a évolué à proximité des côtes nord-ouest de l'Australie à la fin décembre 2016. Si l'absence de cyclogenèse est patente dans ce bassin, plusieurs systèmes dépressionnaires sur terre (Landphoon) se sont succédés en restant à l'intérieur des terres nord et ouest australiennes sans réussir à émerger au dessus de l'océan indien pour devenir des systèmes dépressionnaires tropicaux classiques. Cette situation a eu pour conséquence de faire de cette saison des pluies une des plus humide pour l'Australie nord et ouest. Que nous réserve la deuxième partie de saison? On suit ça de près...

PR

Signaler une faute

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire