Cycloneoi 5

Les tendances d’activité pour la saison cyclonique 2022/23 de l’ECMWF

Le 10/10/2022 à 14:26 1

Dans Infos Cyclone

Selon le centre européen de prévision à moyen terme (CEP), l’activité cyclonique serait proche à en dessous de la normale durant la période Novembre 2022 à Avril 2023 pour le Sud-ouest océan indien. Le risque serait accru pour le Mozambique.

La saison des tendances d’activité cyclonique

Le centre européen de prévision à moyen terme plus connu sous l’acronyme ECMWF, a mis à jour ses tendances d’activité pour la période Novembre 2022 à Avril 2023. Le centre suggère un scénario concernant le nombre de tempête, le nombre de tempête évoluant en cyclone, et l’indice d’énergie cyclonique cumulée (ACE).

D’autre part, l’ECMWF propose également un scénario concernant la densité de tempête tropicale. Ce point permet de déterminer les zones du bassin présentant soit une anomalie d’activité positive (plus de tempêtes que la normale) ou une anomalie négative (moins de tempêtes que la normale).

Voici l’interprétation que l’on peut faire de ses données issues du centre européen. Mais avant d’aller plus loin, je précise qu’il ne s’agit pas de tendances officielles, mais de mon analyse personnelle. Il ne s’agit pas non plus d’une prévision d’impact. Enfin, cette interprétation doit être prise avec des pincettes dans la mesure où les prévisions à long terme présentent toujours de fortes incertitudes.

Une activité proche à en dessous de la normale

Selon l’ECMWF, le nombre de tempêtes durant la période Novembre 2022 à Avril 2023 dans le Sud-ouest océan indien, pourrait être compris entre 5 et 9 (en moyenne 8 sur cette période selon l’ECMWF). Le nombre de tempêtes évoluant en cyclone pourrait être compris entre 2 et 6 (en moyenne 4.7 sur cette période selon l’ECMWF). 

Fréquence du nombre de tempête - ECMWFLe nombre moyen de tempêtes tropicales prévues au cours de la période est représenté par la hauteur de la colonne verte et également indiqué numériquement immédiatement au-dessus (en noir). Le nombre moyen climatologique de tempêtes tropicales pour cette période est représenté par la hauteur de la colonne orange et également indiqué numériquement au-dessus (en noir). La hauteur de la colonne verte par rapport à la colonne orange montre un nombre de tempêtes tropicales prévu supérieur ou inférieur par rapport à la normale climatologique. Les nombres en bleu montrent l'écart type du nombre de tempêtes prévu et cela est également représenté graphiquement par la ligne noire.

Ces chiffres vont dans le sens d’une activité proche à en dessous de la normale sur cette période. Si on rajoute les tempêtes ASHLEY et BALITA, ça donnerait entre 7 et 11 systèmes sur l’ensemble de la saison. Là aussi, on serait dans une activité proche à en dessous de la normale (en moyenne 10 sur toute une saison selon le CMRS de La Réunion).

L’indice ACE (énergie cyclonique cumulée) qui est l’indicateur le plus objectif pour qualifier le niveau d’activité d’une saison, serait lui aussi proche à en dessous de la normale.

Un risque accru pour le centre du Mozambique ?

L’ECMWF propose également des prévisions de densité de tempête. Ce produit permet de déterminer les zones du bassin qui seraient plus ou moins fréquentées par les tempêtes au cours de la période Novembre 2022 à Avril 2023, par rapport à la normale. Ainsi, cela peut donner une indication en termes de risque pour les zones habitées.

Anomalie de densité de tempêteLa carte des anomalies de densité des tempêtes tropicales illustre l'anomalie du nombre de tempêtes tropicales censées passer à moins de 300 km d'un point donné. Ce produit indique les zones de densité de tempête plus élevée ou réduite par rapport à la normale. Pour éviter une surinterprétation des résultats, l'ECMWF propose uniquement trois simples catégories : "valeur attendue réduite", (anomalie moyenne d'ensemble est inférieure à un écart type), "valeur attendue renforcée" (anomalie est supérieure à un écart type), et "valeur attendue habituelle" pour les valeurs intermédiaires.

Selon cet indicateur, la "valeur est attendue renforcée" sur l’extrémité Est du bassin, un indice supplémentaire pour une activité favorisée sur l'Est du bassin. Le signal est également renforcée dans le canal du Mozambique. Il semble que le risque serait accru pour les côtes centrales du Mozambique.

En revanche, la "valeur est attendue réduite" dans le secteur centrée entre 55E et 65E et entre 10S et 20S. Cette zone comprend notamment l’archipel des Mascareignes. Toutefois, ce produit est à prendre avec prudence. Une activité moindre par rapport à la normale, ne signifie pas pour autant risque zéro. Il suffit d’un seul système au cours d’une saison, pour qu’il y ait une catastrophe.

Comment expliquer ces prévisions de l’ECMWF ?

Quand on a dit tout ça, il faut maintenant expliquer pourquoi. L’établissement de ce scénario par l’ECMWF se base sur l'étude des phénomènes climatiques à l'échelle globale et régionale qui ont une influence sur l’activité cyclonique dans le Sud-ouest océan indien. 

  1. L'oscillation austral en phase La Nina dans le pacifique, devrait atteindre son pic en Novembre. Par la suite, elle devrait progressivement retrouver un niveau neutre en deuxième partie de saison cyclonique.
  2. Le dipôle océan indien (IOD) en phase négative a semble t-il atteint son pic. Il devrait décroitre et retrouver un niveau neutre en fin d’année 2022 ou début d’année 2023.
  3. Quant au dipôle subtropicale océan indien (SIOD), il resterait à un niveau neutre à positif ces prochains mois. Il est à noter que ce scénario est très incertain étant donné la mauvaise prévisibilité à long terme pour ce phénomène. L’influence du SIOD sur l’activité des prochains mois reste relativement incertaine.

L’ensemble de ces paramètres vont dans le sens d’une activité cyclonique décalée à l’Est du bassin en première partie de saison. Les épisodes ASHLEY et BALITA sont là pour le confirmer. Cette situation éloigne l’activité des zones habitées, ce qui pourrait éventuellement expliquer l'anomalie négative de la densité de tempête mentionnée plus haut.

D’autre part, le service météorologique australien vient d’annoncer une activité supérieure à la normale sur le Sud-est océan indien. Cela concorde parfaitement avec le scénario d’une activité repoussée sur la partie orientale du Sud océan indien.

Par la suite, avec la décrue de l’anomalie négative dans le pacifique et le retour d’un IOD plus neutre, l’activité cyclonique pourrait se développer plus à l’Ouest en deuxième partie de saison. Mais ce scénario souffre d’une incertitude élevée du fait de l’échéance très éloignée.

Prévisions IOD et SIOD (Météo-France)

Bientôt les prévisions officielles du CMRS de La Réunion

L’ensemble de ces scénarios s'accordent avec le résultat du SWIOCOF-11, qui table sur une activité cyclonique proche à en dessous de la normale et sur une activité décalée à l’Est en début de saison. 

D’ici quelque temps, le CMRS de La Réunion publiera ses tendances d’activité pour la saison cyclonique 2022/23. Pour ce faire, l’agence en charge de la veille cyclonique dans le Sud-ouest océan indien, se base également sur les produits de l’ECMWF mais aussi sur leur propre statistiques. 

Dans tous les cas, active ou pas, l’heure est venue pour les habitants du bassin de préparer cette saison qui a déjà démarré avec les tempêtes ASHLEY et BALITA. Comme chaque année, il faudra s’informer régulièrement de la situation et surtout, ne pas se laisser endormir en cas de saison calme ou moins active. Vous savez ce qu’on dit ? Toujours se méfier de l’eau qui dort. On l'a bien vu la saison dernière.

PR

INSCRIVEZ-VOUS AU SERVICE ALERTE PAR MAIL

service alerte par mail

Comment ça marche ?

  1. Vous êtes prévenus en cas de risque de formation cyclonique
  2. Vous êtes régulièrement informés en cas de menace pour les terres habitées
  3. Partage d'une selection d'article ou infos du blog à ne pas manquer
  4. Un service entièrement gratuit

Ce service concerne uniquement le bassin Sud-ouest océan indien et vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents sur chaque mail.

à la une bassin sud ouest prévision d'activité cyclonique

Commentaires

  • Mia

    1 Mia Le 12/10/2022

    Des tendances qui se confirment, l'une par l'autre au fur et à mesure !

Ajouter un commentaire

Anti-spam