Illustration cycloneoi article 10

La Guadeloupe martyrisée par Fiona. Comment expliquer un tel désastre ?

Le 18/09/2022 à 09:30 0

Dans Infos Cyclone

La Guadeloupe est sous le choc. Fiona a semé la désolation sur le département. Comment une simple tempête a-t-elle pu avoir un impact aussi désastreux ? Décryptage.

Un événement qui fera date

Au matin du 17 septembre 2022, c’est le choc. La population découvre effarée les dégâts laissés par Fiona. Ce système était d’une intensité modérée au moment d’impacter la Guadeloupe. Pourtant, il a semé la destruction dans plusieurs régions du département.

Les guadeloupéens ne sont pas près d’oublier la nuit du 16 au 17 septembre 2022. C’est à ce moment que la tempête va dévoiler sa véritable nature. Il faut avouer que l’ampleur de l’impact a véritablement surpris. Comment un phénomène d’intensité modeste a-t-il pu être aussi violent ?

Un système qui ne se dévoile pas de suite

Le 14 septembre, la dépression tropicale n°7 suivie depuis plusieurs jours est baptisée Fiona par le NHC. À cet instant, on sait déjà que le système va impacter l’arc antillais. En effet, la dorsale subtropicale fait office de barrière qui va forcer le système à suivre une trajectoire globalement Ouest pour les prochains jours.

D’autre part, la structure nuageuse de Fiona est asymétrique. L’activité orageuse est rejetée à l’Est du tourbillon central, trahissant la présence de vent défavorable au système (cisaillement). Cette situation est prévue durer. Ainsi, le phénomène ne pourrait pas s’intensifier de manière rapide. Autrement dit, Fiona ne sera pas un ouragan au moment de traverser les petites Antilles.

La Guadeloupe directement impactée par une activité convective intense

Il semble de plus en plus probable que la tempête va circuler à proximité de la Guadeloupe en fin de semaine. Les premières vigilances commencent à être diffusées à la mi-journée du 14 septembre. Le 15, la vigilance Fortes pluies/Orages passe à l’orange et la préfecture publie un communiqué annonçant la fermeture des établissements scolaires vendredi.

Le 16, la tempête Fiona qui continue d’être affectée par du cisaillement opère son approche finale de la Guadeloupe. Les prévisions suggèrent que la dégradation maximale se déroule après le passage au plus près du centre. À 17h40, la vigilance Fortes pluies/Orages est élevée au niveau maximum rouge.

Image IR de la tempête FIONA sur la GuadeloupeImage IR GEOS 16 qui montre des sommets nuageux très froids sur la Guadeloupe, signe d'une activité convective intense - NOAA

Comme attendu, c’est lorsque le centre s’éloigne que Fiona va faire parler la poudre. L’activité pluvio-orageuse présente à l’Est du centre du système est particulièrement intense, comme le montre les images IR ci-dessus. La Guadeloupe est directement affectée par celle-ci, ce qui explique l’ampleur des précipitations.

 

Une intensité de pluie destructrice

Ainsi, dans la nuit du 16 au 17 septembre, des pluies diluviennes se déversent sur l’archipel. Si tout le territoire a été impacté, les cumuls pluviométriques sur 24h sont impressionnants sur la basse terre. Le massif montagneux à exacerber les pluies dans ce secteur.

En 24h, les 300 et 400 mm ont été dépassés sur plusieurs stations du réseau Météo-France. Avec un tel niveau de dégradation pluvieuse sur un laps de temps court, il était inéluctable que Fiona fasse très mal. 

Cumuls sur 24h de la tempête FIONA en Guadeloupe

Fiona n’en a pas fini. Ces prochaines heures, le système qui gagne en organisation va frapper Porto Rico probablement au stade d’ouragan. De fortes pluies sont attendues avec un risque élevé de crue soudaine ou de glissement de terrain.

Les leçons de Fiona

Cet épisode nous rappelle deux choses. D’une part, une saison cyclonique faiblement active ne diminue en rien le risque pour les terres habitées. Il suffit d’un seul système pour qu’il y ait une catastrophe. D’autre part, les tempêtes peuvent être aussi impactantes que les ouragans. L’intensité des pluies que ces systèmes sont capables de générer sont des dangers majeurs.

Inutile de préciser que l’urbanisation galopante et le manque d’entretien des canaux d’évacuation sont autant de facteurs aggravants. Par ailleurs, notons que le modèle de prévision AROME, développé par Météo-France, a été particulièrement efficace aussi bien en termes de scénario de trajectoire que du timing de la dégradation.

PR

 

 

Liens utiles

Informez-vous régulièrement de l'évolution de la situation tout en respectant les consignes diffusées par les autorités. Par ailleurs, privilégiez les canaux officiels pour vous informer.

INSCRIVEZ-VOUS AU SERVICE ALERTE PAR MAIL

service alerte par mail

Comment ça marche ?

  1. Vous êtes prévenus en cas de risque de formation cyclonique
  2. Vous êtes régulièrement informés en cas de menace pour les terres habitées
  3. Partage d'une selection d'article ou infos du blog à ne pas manquer
  4. Un service entièrement gratuit

Ce service concerne uniquement le bassin Sud-ouest océan indien et vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents sur chaque mail.

à la une monde ouragan

Ajouter un commentaire

Anti-spam