BLOGS À SUIVRE : VOYAGEOI.COM

Vishal raconte comment le cyclone HOLLANDA a changé sa vie

Vishal KAWAL, très connu dans la communauté des fans de cyclone à Maurice, raconte l'expérience cyclonique qui fut à l'origine de sa passion pour ces phénomènes.

Encore un cyclone de la saison 1993/1994

Dans l'épisode précédent de cette rubrique "j'ai vécu un cyclone", Mickaël LAURET, présentateur TV à Réunion 1ere me racontait avec passion le cyclone LITANNE qui l'avait tant marqué au cours de la saison cyclonique 1993/1994. Aujourd'hui, c'est au tour de Vishal KAWAL qui de Maurice partage l'expérience cyclonique qui a changé sa vie et sa perception des cyclones.

Tout comme pour Mickaël, c'est également un cyclone de la saison 1993/1994 qui a gravé une trace indélébile dans sa mémoire. C'est dire à quel point cette saison aura suscité des vocations ou des passions. Vishal nous raconte ainsi le cyclone HOLLANDA, un phénomène qui a profondément marqué les mauriciens.

Une saison hors norme à l'origine de bien des passions

Nous sommes au début de l'année 1994, Vishal est encore un enfant et s'ennuie un peu durant son temps libre. Il se souvient déjà qu'à l'époque, Maurice avait été approchée par CECILIA et DAISY, sans pour autant que l'île ne soit vraiment concernée. Cet enchaînement de phénomènes au cours de cette saison cyclonique 1993/1994 commence à attiser une certaine curiosité chez lui.

Cyclone Geralda

GERALDA le monstre de la saison 1993/1994 ©Météo France

Il se met alors à suivre les cyclones de la saison avec intérêt. Pour chaque système, il notait les noms à mesure qu'ils étaient baptisés, suivait les trajectoires, coupait les extraits de journaux et regardait les bulletins météorologiques du soir sur la MBC et RFO.

Après l'exceptionnel épisode GÉRALDA, qui avait déjà particulièrement impressionné Vishal, voilà que se présente le fameux cyclone HOLLANDA.

HOLLANDA menace Maurice

En ce début février 1994, personne ne prête attention à ce système qui s'est formé dans le secteur des Chagos. Mais à partir du 8 février, la situation évolue. L'intervention du directeur de la station de Vacoas, Mr Vagjie, change la donne.

Cyclone HOLLANDA

HOLLANDA au maximum de son intensité, image de K. HOARAU©Firinga.com

Selon le directeur, ce météore représentait une menace sérieuse pour Maurice. Il n'en fallait pas plus pour que Vishal prenne les choses au sérieux. Pourtant, il est encore loin  de se douter que ce phénomène allait le marquer à vie.

Le lendemain, l'île Maurice passe en alerte cyclonique 1 puis 2. La menace se précise.

 

Une Fête du Printemps inoubliable

Nous sommes le jeudi 10 février 1994. C'est la fête du Printemps, un jour férié à Maurice. Tout le monde est à la maison et le petit Vishal est excité à l'idée de vivre et de voir de près son premier vrai cyclone. En revanche, ses parents ne partagent pas du tout la même excitation. Au contraire, c'est de l'inquiétude pour eux qui se souviennent encore de GERVAISE, CLAUDETTE ou FIRINGA.

cyclone hollande presse

La Une du Journal Week-End via la page facebook Mauritius Cyclone Updates

L'alerte 3 est émise, signe que HOLLANDA arrive. La nuit qui tombe est décrite par Vishal comme différente. Celle-ci est plus sombre que d'habitude. Le vent rugit à l'extérieur associé à de fortes averses. Cette nuit est à la fois excitante et effrayante pour le jeune enfant.

Puis, c'est l'alerte 4! Un impact direct ou quasi direct est à présent inéluctable. C'est aussi à cet instant que la famille KAWAL se retrouve dans le noir. Plus d'électricité, HOLLANDA plonge les mauriciens dans l'obscurité et l'angoisse.

Une nuit d'angoisse

Le seul lien avec le monde extérieur était la radio à pile. Les infos n'étaient guerre rassurantes. Les bulletins annonçaient que le cyclone allait probablement passer directement sur l'île. Le Père de famille explique alors que l'oeil passerait et que tout serait calme durant ce moment.

Vishal a du mal à le croire. Comment pouvait-il y avoir du calme au coeur du cyclone alors que le vacarme est infernal. Il fallait à tout prix qu'il assiste à cela. Pas question de dormir malgré la nuit qui avance et la fatigue avec. Mais quand vous êtes enfants, l'appelle du sommeil est plus fort que tout.

Plus rien à la verticale

Nous sommes vendredi, le jour s'est levé après une nuit d'inquiétude pour les mauriciens qui viennent de vivre un des pires cyclones. Le vent et la pluie ont faibli et c'est au tour de la Réunion d'être impactée par le système qui s'est destructuré après son passage à proxmimité immédiate de Maurice. Ce n'est que le lendemain que tous prennent enfin la mesure du désastre sur l'île.

Plus rien n'est debout, plus rien à la verticale, mais tout à l'horizontale. Pas d'électricité et d'eau pendant plusieurs jours et pas d'école pendant une semaine...

Ça y est, Vishal est marqué à vie. Il sera désormais passionné par ces phénomènes à cause ou grâce à HOLLANDA.

Une passion qui l'anime toujours autant 24 ans après.

PR

Merci à Vishal pour son témoignage. Vous pouvez le retrouver sur sa page facebook Mauritius Cyclone Updates 

Vous avez vécu un cyclone qui vous a marqué? Partagez avec nous cette expérience

MON TEMOIGNAGE

témoignages

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire