Enso iod 08 2017

Pas d'El Nino ni de la Nina pour le reste de l'année 2017

Le Bureau Of  Meteorology (BOM) a publié un résumé concernant l'état de l'ocsillation australe, plus communément appelée ENSO (El Niño - Southern Oscillation) et du Dipôle Océan Indien (IOD). Quel sera l'évolution de ces deux phénomènes pour le reste de l'année 2017 qui ont une influence sur l'activité cyclonique dans l'océan indien.

ENSO attendu neutre jusqu'à la fin de l'année 2017

Depuis le début de l'année 2017, l'Oscillation Australe (ENSO) est restée à un niveau globalement neutre. L'ensemble des modèles climatiques suivis par le BOM suggèrent que l'Océan Pacifique Tropical resterait en phase ENSO neutre jusqu'à la fin de l'année 2017. La température de la surface de l'Océan Pacifique Tropical (SST) est le paramètre déterminant si l'on est dans une phase El Nino (caractérisée par une anomalie positive des SST) ou inversement en phase La Nina (anomalie négative). Les dernières observations ont montré que les SST sur une grande partie du Pacifique Central ont diminué, retrouvant donc des valeurs proches de la moyenne avec des températures situées à un niveau neutre.

Vidéo réalisée par le BOM décrivant le fonctionnement du phénomène El Nino et La Nina (en anglais)

IOD à priori neutre pour le reste de l'année 2017

Selon le BOM, le Dipôle Océan Indien resterait également à un niveau neutre avec un consensus entre les modèles pour la persistance de conditions neutres. Certains modèles suggèrent que le seuil d'IOD positif soit atteint au cours des mois à venir. Néanmoins, ces valeurs ne devraient pas être suffisamment significatives pour déclarer l'IOD en phase positive. Rappelons que l'IOD tout comme ENSO, se caractérise par des anomalies de température mais cette fois-ci de la surface de l'océan indien. En cas d'anomalie chaude sur la partie ouest de l'océan indien et froide sur la partie est, on parle d'IOD+ (positive) et inversement d'IOD-(négative).

Anomalie SST du 16 07 2017 au 12 08 2017 (NOAA)

Anomalie de la température de la surface de l'océan du 16/07/2017 au 12/08/2017. On peut voir dans l'océan indien une anomalie chaude côté sud-ouest et froide côté sud-est. Néanmoins pas de dipôle en phase positive selon le BOM. 

A noter que selon une étude réalisée par une équipe de chercheur franco-japonaise, le phénomène El Nino trouverait sa source dans l'océan indien, via le Dipôle de l'Océan Indien qui en serait le phénomène déclencheur.

Fonctionnement du Dipôle Océan Indien expliqué par le BOM (en anglais)

En quoi suivre l'Oscillation Australe et l'IOD est important pour l'océan indien

Ces deux phénomènes océaniques influencent de manière marquée le climat au niveau mondial. Ils peuvent également avoir des répercussions sur l'activité cyclonique dans l'océan indien, d'où la nécessité de surveiller leur évolution. Une Oscillation Australe en phase El Nino fort peut par exemple diminuer l'activité cyclonique dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. Les saisons 1982/1983 et 2015/2016 sont deux exemples type de saison peu active qui se sont déroulées dans un contexte d'ENSO en phase El Nino élevée. Quant au Dipôle, celui-ci peut conduire à une activité convective plus forte et donc une saison plus humide du côté ouest de l'océan indien et plus sèche du côté est en phase positive et inversement en phase négative. On peut également ajouter le Dipôle Subtropical de l'Océan Indien (SIOD) phénomène encore peu connu, qui est également un facteur pouvant favoriser ou défavoriser l'activité cyclonique. Lors de la dernière saison cyclonique 2016/2017, le SIOD en phase négative a eu pour conséquence la propagation d'air frais et sec sur le bassin sud-ouest de l'océan indien, inhibant de manière remarquable l'activité cyclonique durant toute la première partie de saison. Ces facteurs climatiques sont surveillés et utilisés par les prévisionnistes pour l'établissement de prévision saisonnière à moyen ou long terme.

 

Pour la saison cyclonique 2017/2018, nous nous acheminons donc vers des conditions neutres, ce qui n'avait pas été le cas lors des deux dernières saisons cycloniques (2015/2016 avec El Nino Fort et 2016/2017 IOD et SIOD négatif) d'où des saisons très atypiques dans leurs déroulés et marquées par une activité cyclonique plus faible qu'à la normale. Météo France Océan Indien nous dira à la mi-novembre si 2017/2018 sera enfin une saison cyclonique plus classique.

PR

Source : Bureau Of Meteorology - Bulletin Complet

climat