MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

Chiffre 201516

2015/16 une saison en demi-teinte

L'année cyclonique pour l'océan indien sud s'étend du 1er juillet au 30 juin N+1. La saison 2015/16 est donc encore en cours jusqu'au 30 juin 2016. Il est déjà arrivé que des cyclogenèses aient lieu en mai ou en juin. Néanmoins, on peut déjà dire que cette saison est en dessous statistiquement parlant. Grace aux données du Real-time global tropical cyclone statistics, nous pouvons déjà faire quelques constatations.

Pas de surprise, le bilan n'est pas bon

Le Real-time global tropical cyclone statistics se base en majorité sur les données et ré analyses du JTWC, mais aussi sur les ré analyses de Charlie Neumann. Pour rappel, le bassin du sud de l'océan indien va des côtes Est Africaine à 135E. Ce bassin est divisé en 2 sous bassin, avec le sud-ouest sous la responsabilité du CMRS de la Réunion et le sud-est sous la responsabilité du Bureau Of Meteorology Australien. La première constatation est le nombre de baptême qui est très largement en dessous de la normale. Si la moyenne s'élève à 16.5 baptêmes par saison, 2015/16 est très en dessous avec seulement 9 systèmes ayant atteint au moins le stade du baptême. Sur ces 9 systèmes, 5 ont atteint selon le JTWC le stade de cyclone tropical, ce qui là encore est en dessous de la moyenne qui d'environ 8.8 cyclones par saison. L'indice ACE (Energie Cumulative des Cyclones) qui permet de déterminer le degré d'activité d'une saison n'est que de 94.7, alors que la moyenne est de 136.6. A titre de comparaison, la précédente saison cyclonique avait un indice ACE de 130.4. Plus fort encore, la super saison 1993/94 affiche fièrement un indice ACE de 230.51, c'est dire l'écart. 2015/16 ne vole pas haut, mais il y a eu pire, proche de nous la saison 2010/11 fait peine à voir avec son petit 54.33. Les moyennes climatologiques évoquées ici, se basent sur les données allant de 1981 à 2010.

Indice ACE par saison pour l'océan indien sud de 1961 à 2015

Indice ACE des saisons cyclonique de l'océan indien sud de 1961 à 2015

FANTALA rehausse un peu le niveau

Comme le montre les chiffres du Real-time global tropical cyclone statistics, la saison 2015/16 est loin d'être exceptionnelle. Si sur l'ensemble des statistiques les voyants sont au rouge, on compte 3 cyclones majeurs (CAT3+), FANTALA, EMERAUDE et URIAH. Cela se rapproche de la moyenne climatologique qui est de 4,5. Sur le nombre de jours d'activité cumulé au stade de cyclone majeur, cela fait 8,25 jours en tout pour cette saison 2015/16, alors que la moyenne climatologique est de 9,1 jours. Le puissant et historique Cyclone Très Intense FANTALA est venu redonner des couleurs aux statistiques de cette saison cyclonique en demi-teinte. Le système qui aura été en activité du 11/04 au 24/04, sera resté pendant 10 jours au stade de cyclone dont 6 au stade de cyclone majeur selon le JTWC. Malheureusement, le groupe FARQUHAR en aura fait les frais.

Les statistiques de la saison 2015/16 selon les chiffres du JTWC

Les statistiques de la saison 2015/16 selon le JTWC

Et après... ?

L'épisode El Nino 2015/16, est comparable à celui des historiques 1982/83 et 1997/98. Ces 3 saisons, ont comme point en commun une activité cyclonique faible, corroborée par les statistiques. L'indice ACE permet justement les comparaisons. Lors de la saison 1997/98, l'indice s'élève à 80.16, et celui de 1982/83 est pire, avec un indice de seulement 39.41, le plus faible sur la période 1981/2010. La saison 2015/16 s'en sort un peu mieux avec ses 94.7, même si on est toujours très en dessous de la moyenne (attention, des cyclogenèses peuvent encore survenir en Mai ou en Juin, ce qui pourrait encore modifier l'indice finale de cette saison). Sans présager de l'avenir, nous constatons que ces 2 saisons avec un puissant El Nino, ont été suivies de saisons plutôt actives. Lors de la saison 1983/84, il y eu 24 baptêmes sur l'ensemble de l'océan indien sud et un indice ACE de 168.36. La saison 1998/99 a vu 20 systèmes baptisés et un indice ACE de 154.72, ce qui est là aussi au-dessus de la moyenne climatologique. En sera-t-il de même pour la saison 2016/17 ? L'avenir nous le dira.

PR

Source : Real-time global tropical cyclone statistics / JTWC

bassin sud est bassin sud ouest

Ajouter un commentaire