Il y a 45 ans, ESMERALDA provoquait des pluies diluviennes sur la Réunion

Alors que la Réunion vient de subir un épisode pluvio-orageux significatif, il y a 45 ans en Janvier 1974, l'île subissait également des pluies diluviennes.

Dépression Tropicale Esmeralda au sud de la Réunion en 1974

Lors du dernier épisode des "cyclones du passé", j'étais revenu 40 ans arrière, pour parler du cyclone intense BENJAMINE qui donna des sueurs froides aux réunionnais en Janvier 1979. Dans ce nouveau billet, partons légèrement plus loin dans le temps, c'est-à-dire au début du mois de Janvier 1974.

L'actualité météorologique actuelle marquée par un épisode de forte pluie orageuse à la Réunion, m'a inspiré pour cette article. En consultant les archives cycloniques du Sud-Ouest de l'océan indien, je suis tombé sur une grosse dégradation pluvieuse qui a concerné le département il y a 45 ans quasiment jour pour jour.

ESMERALDA, un système de faible intensité, mais...

Au cours de ce début d'année 1974, un système nommé ESMERALDA évolue dans le bassin Sud-Ouest de l'océan indien. Né dans le canal du Mozambique et baptisé par Madagascar depuis le 31 décembre 1973, le phénomène suit une trajectoire le faisant longer les côtes Sud-Ouest puis Sud de la Grande Île dans un premier temps.

Par la suite, ESMERALDA qui n'a probablement pas atteint les critères de baptême, sera bloqué par les hautes pressions subtropicales au moment de sa descente. Par conséquent, il dérivera au Sud-Ouest des Mascareignes entre les 3 et 6 janvier 1974 tout en se comblant.

Ce système de faible intensité, qui ne s'approchera jamais à moins de 700 km de la Réunion, aura malgré tout un impact sur l'île.

La Réunion bien arrosée

La présence de ce minimum dépressionnaire au Sud-Ouest de l'archipel conduit à la formation d'une ligne de convergence très active. L'archipel des Mascareignes se trouve sous l'influence directe de cette importante zone d'activité pluvieuse et orageuse.

Trajectoire saison cyclonique 1973/1974

©G. DONQUE

Ainsi, une forte dégradation des conditions météorologiques va concerner la Réunion du 3 au 6 Janvier 1974. L'île est copieusement arrosée et les cumuls pluviométriques sur 24h sont significatifs :

  • Pont de la Rivière de L'Est: 222.2 mm le 5 Janvier
  • Brule O.N.F.: 213.0 mm le 3 Janvier 
  • St Francois: 208.5 mm le 3 Janvier 
  • Ste Rose: 201.0 mm le 6 Janvier 
  • Moka: 197.2 mm le 3 Janvier

Dans son analyse, le Service Météorologique de la Réunion décrit ses précipitations comme bénéfiques, notamment pour le secteur agricole. L'impact de ces pluies auront causé des dommages mineurs sur le réseau routier littoral de l'île.

Une saison peu active

Officiellement, la saison cyclonique 1973/1974 compte 8 systèmes baptisés. Cela est légèrement en-dessous de la moyenne saisonnière. En revanche, à l'instar d'ESMERALDA, il est fort probable qu'ALICE et FREDEGONDE n'ont pas atteint le stade du baptême.

Avec ces 3 phénomènes en moins, 1973/1974 entrerait alors dans la catégorie des saisons les moins actives de l'histoire du bassin. Il est rare d'avoir une période cyclonique avec seulement 5 systèmes ayant atteint au moins le stade de tempête tropicale. Mais sachez qu'il y a eu pire. La saison 2010/2011 est la moins prolifique de l'histoire du bassin avec 3 baptêmes. 

Si l'on observe le nombre de système baptisé par saison, force est de constater que pour l'instant nous n'assistons pas a une augmentation du nombre de phénomène dans le Sud-Ouest de l'océan indien. Il est d'ailleurs à noter que les saisons sont constamment en-dessous de la normale saisonnière depuis la saison 2015/2016 (2015/2016 : 8 systèmes; 2016/2017 : 6 systèmes et 2017/2018 : 8 systèmes).

Qu'en sera-t-il de la saison 2018/2019? Réponse au mois de Juin.

PR

Source : Service Météorologique de la Réunion / madarevues.recherches.gov.mg

La saison cyclonique 1973/1974 en photo

Les cyclones du passé vous intéressent ? Inscrivez-vous pour que vous soyez informés dès la publication d'un article dans cette catégorie

Je m'inscris

flashback

Ajouter un commentaire