VOYAGEOI.COM -  TRAVAILLER AVEC CYCLONEOI -  CONTACT

FIRINGA : Il y a 30 ans, la Réunion vivait un des pires cyclones de son histoire

Le 29 Janvier 1989, le cyclone tropical FIRINGA frappe la Réunion de plein fouet qui subit alors un des pires cyclones de son histoire

Cyclone firinga 1989

Les prémices de FIRINGA

FIRINGA, ce nom fait encore frémir les réunionnais 30 ans après. Un cyclone comme celui là, l'île en a peu connu. En termes d'intensité brut, FIRINGA était un cyclone modeste. Mais son impact sur l'île sera si dévastateur qu'il marquera les esprits à jamais.

Les prémices de FIRINGA sont visibles dès le 25 janvier 1989 sous la forme d'une circulation fermée dans le triangle Agalega/Saint-Brandon/Diego Garcia. Le système s'intensifie grâce à une bonne alimentation de basse couche côté équateur et sera baptisé par Maurice le lendemain.

Firinga

Firinga le 25 Janvier 1989 ©NOAA

Dans la nuit du 26, FIRINGA se déplace résolument en direction du Sud-Ouest. Selon l'analyse du service météorologique de la Réunion ce changement de cap résulte du décalage vers l'Est de la dorsale subtropicale située au Sud des Mascareignes.

L'intensification se poursuit et le stade de Forte Tempête est estimé atteint le 27. À cet instant le système se situe à 470 km à l'Est de Saint-Brandon. 

L'île Maurice ravagée

Le 28, la trajectoire Sud-Ouest se maintient et à 10h (heures Mascareignes) le météore est à 300 km au Nord-Est de Maurice et 500 km au Nord-Est de la Réunion. En début d'après-midi, un embryon d'oeil apparaît au coeur du système, signe que le stade de cyclone tropical est atteint.

Firinga 28 janvier 1989 21h27 utc ir noaa 11

Firinga le 28 janvier 1989 à 21h27z (NOAA 11) ©Karl HOARAU

Le phénomène transite à environ 100 km au Nord de Maurice en pleine nuit. De violentes conditions cycloniques sont ressenties sur l'île. Il a été mesuré 190 km/h à Port-Louis, 182 km/h à Medine, 148 km/h à Digue Seche et 140 km/h à Pamplemousse et Plaisance. Quant aux pluies, 415 mm est relevé à Mon Desert Alma dans la nuit du 28 au 29 janvier.

Par la suite, FIRINGA poursuit alors sa route toujours vers le Sud-Ouest. Un petit oeil mal défini est visible sur les images infrarouges de 01h27 (heures Mascareignes).

La Réunion frappée de plein fouet

Le 29 au matin, le cyclone effectue son approche finale de la Réunion. Le relief de l'île va alors entraver son évolution. L'oeil qui se situe à 20 km au Nord de l'île longe les côtes Nord-Est pour finalement atterrir au niveau de Saint-Benoît vers 12h (loc). 

La Réunion est donc directement impactée par les conditions paroxysmiques associées au cyclone. Les vents les plus violents du système étaient localisés sur le quadrant Sud de FIRINGA avec des rafales de l'ordre de 240 km/h.

Cela explique pourquoi la partie Sud de l'île a été à ce point ravagée. C'est un des rares cyclones à générer des rafales supérieures à 200 km/h sur les régions littorales. On mesure notamment 216 km/h sur Saint-Pierre et il n'est pas impossible que localement les rafales furent plus fortes. C'est pas mal aussi sur le Nord où on mesure 176 km/h à Gillot.

Les pluies sont démentielles et digne d'un épisode cyclonique. On relève en 24h 1039 mm au Gite de Bellecombe, 1227 mm à Casabois et 1030 mm à la Crete.

À part DINA, aucun rival depuis 30 ans

L'île semblait maudite. Moins de 2 ans après la désolation semée par CLOTILDA, la Réunion subit avec FIRINGA un deuxième impact cyclonique majeur encore plus virulent. À part DINA en janvier 2002, aucun autre cyclone n'a rivalisé avec FIRINGA en termes d'impact cyclonique. 

Cela signifie donc que depuis 30 ans, la Réunion n'a plus connu mis à part en 2002, de violentes conditions cycloniques. Les HOLLANDA, GAMEDE, BEJISA ou encore FAKIR sont loin de l'impact qu'on eu DINA et FIRINGA sur l'île intense.

Toute une génération de réunionnais n'a donc jamais connu de "vrai cyclone". Par vrai cyclone je pense à un phénomène générant des dégâts généralisés sur toute l'île, des destructions majeures et massives aussi bien sur les habitations, les infrastructures et l'agriculture.

Cela arrivera forcément un jour! Mais éspérons que cela soit le plus tard possible.

PR

Source : Service Météorologique de la Réunion

LIRE PLUS : J'avais 16 ans quand j'ai vécu le cyclone FIRINGA à la Réunion
 

Les cyclones du passé vous intéressent ? Inscrivez-vous pour que vous soyez informés dès la publication d'un article dans cette catégorie

Je m'inscris

flashback

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Passion Cyclone
    • 1. Passion Cyclone Le 10/03/2019
    C'est vrai que ce site est très bien référencé !
    De plus, il se rend accessible à tous !
    Pas besoin d'être un Expert ou un Dr "S" Science pour comprendre ce qui se passe dans notre atmosphère à la surface de l'Océan !
    • patrabeson
      Merci beaucoup c'est sympa !
  • Léandry
    • 2. Léandry Le 09/03/2019
    Bonjour concernant l'article du cyclone FIRINGA .
    Pour qu'un cyclone frappe notre île de plein fouet à nouveau faudrait que le système sois comme vous l'avez écrit plus haut , dans le triangle "Agalega,saint-Brandon,Diego Garcia"
    Et qu'ensuite il plonge en direction du Sud-Ouest . Dans le blog cyclone du passé la plupart des systèmes ont suivi ce chemin....................... merci encore pour ce blog ainsi que les vidéos sur YouTube bonne continuation "cyclone enthusiast"
    • patrabeson
      Merci à vous de me suivre

Ajouter un commentaire