VOYAGEOI.COM -  TRAVAILLER AVEC CYCLONEOI -  CONTACT

La future tempête tropicale Kyarr en gestation en mer d'Arabie

24 Octobre 2019 : 05 UTC - L'activité cyclonique est sur le point de redémarrer dans l'océan indien Nord. Une cyclogenèse est en cours en mer d'Arabie et devrait aboutir sur la naissance prochaine de la tempête tropicale Kyarr. 

Future tempête Kyarr sur les rails

Comme suggéré hier, la situation dans l'océan indien Nord évolue dans le sens d'une activité cyclonique prochaine. Dans un contexte favorable à la cyclogenèse, une zone suspecte numérotée 97A sous surveillance en mer d'Arabie, affichait depuis hier des velléités d'organisation. L'imagerie satellite de ce jeudi 24 octobre au matin, indique qu'une cyclogenèse est bien en cours. L'activité convective montre des signes de courbure cyclonique alors que les données ASCAT à 04:12 UTC mettent en évidence une circulation de basse couche mieux organisée avec des vents de 30 à 35kt dans le quadrant Sud.

Ecmwf tropical storm kyarrLes conditions environnementales sont a priori favorables pour permettre la poursuite de l'intensification. La probabilité que ce système atteigne le stade de cyclonic storm (tempête tropicale) est très élevée pour les prochaines 48h, selon les données probabilistes du centre européen. Il y a donc de forte chance que ce système devienne la 4e tempête baptisée de cette saison cyclonique 2019 de l'océan indien Nord. En cas de baptême, il prendrait le nom de Kyarr.

En direction de la péninsule arabique ?

Au niveau du déplacement, un consensus semble se dégager entre modèle de prévision numérique. Le système devrait, dans un premier temps, peu évoluer restant au large des côtes Ouest de la péninsule Indienne. À partir de ce weekend, la trajectoire s'oriente vers l'Ouest. La future tempête Kyarr pourrait alors entamer une traversée de la mer d'Arabie d'Est en Ouest et se rapprocher franchement de la péninsule arabique en cours de semaine prochaine.

Cyclonic storm kyarr- IMD - Image INSAT3D

En revanche, les modèles de prévision divergent pour l'instant concernant l'intensité. Deux scénarios s'opposent, avec d'un côté les modèles euro (IFS & Ukmo) qui sont très agressifs et de l'autre le modèle US (GFS) qui est plus que mesuré. Cette différence est normale dans le mesure ou pour l'instant il s'agit d'un système encore en phase de cyclogenèse. 

PR

bassin nord

Commentaires

  • Pauline
    • 1. Pauline Le 24/10/2019
    Merci! On attend...

Ajouter un commentaire