L'ouragan WALAKA de catégorie 5, une bombe en plein pacifique

WALAKA, ce puissant et impressionnant ouragan majeur de catégorie 5 évoluant dans le pacifique central vaut vraiment le coup d’œil.

Un magnifique spécimen cyclonique

C'est la bombe du moment! Le pacifique centrale nous a produit un cyclone de derrière les fagots. WALAKA, c'est le nom de ce cyclone qui retient mon attention aujourd'hui. Surtout ne vous fiez pas à sa dénomination, car derrière ce nom qui pourrait porter à sourire se cache un violent spécimen.

Le système s'est rapidement intensifié ces dernières 24h. La signature satellitaire de cet ouragan est très impressionnante! Un des éléments permettant de constater l'intensification du phénomène est la température de l’œil sur l'imagerie infrarouge. Celui-ci s'est réchauffé, signe que WALAKA s'est renforcé.

Animation satellite ouragan WALAKA cat.5 ©NOAA

©NOAA

Selon les dernières estimations d'intensité, WALAKA est un ouragan de catégorie 5 (sur 5) sur l'échelle de Saffir-Simpson. Les rafales prés du centre dépassent les 300 km/h sur 1 min!! Les larges bandes périphériques s'évacuant de l'ouragan démontrent que la divergence est excellente, contribuant à booster le moteur de l'ouragan.

 

Atoll de Johnston et le Papahānaumokuākea sous la menace

WALAKA accentue son déplacement en direction du nord. La dorsale subtropicale qui jouait le rôle de barrière s'est érodée sous l'effet d'un profond thalweg, ce qui explique ce changement marqué de cap. Une petite fenêtre d'intensification existe avant qu'un cycle de remplacement de mur de l’œil ne stoppe cette démonstration de force selon le national hurricane center. Au-delà des prochaines 48h les conditions vont se dégrader. L'augmentation du cisaillement conjugué à des eaux plus froides vont contribuer à l'affaiblissement progressif de l'ouragan WALAKA.

L'atoll de Johnston se trouve sur la route de ce phénomène qui devrait être affecté aujourd'hui et d'où des scientifiques ont été évacués en prévision de l'approche du système. Le Papahānaumokuākea, qui est le nom d'un vaste groupement d'îles inhabitées protégées est également en ligne de mire. Cette zone qui abrite de nombreuses espèces marines et terrestres en danger ou menacées pourrait être impactée mercredi.

PR

Source : NHC

pacifique

Ajouter un commentaire