L'épisode cyclonique Harold est un nouvel avertissement avec frais

17 Avril 2020 - Les leçons du cyclone tropical Harold seront-elles retenues ? Les destructions observées sur les régions côtières des Fidji et des Tonga, sont un nouvel avertissement en termes d'aménagement du territoire pour ces îles exposées au risque cyclonique.

Y aura-t-il un avant et un après Harold dans le Pacifique Sud-Ouest ? Ce virulent cyclone de catégorie 5, restera dans tous les cas, un des pires événements de l'histoire cyclonique de ce bassin. Né au Sud des îles Salomon, ce système a suivi une trajectoire majoritairement orientée vers l'Est à Sud-Est. Cette situation a conduit ce puissant et violent phénomène à impacter plusieurs archipels.

Impact sur le Vanuatu

Le Vanuatu est le premier territoire a subir les affres d'Harold. L'impact est direct ! Les 6 et 7 Avril, le centre de l'archipel est traversé par la partie la plus dangereuse du cyclone, alors que le phénomène est au maximum de son intensité. Les îles d'Espiritu Santo, Ambae, Maewo et surtout l'île de Pentecôte sont châtiées avec une violence inouïe.

hopital à Melsisi totalement ravagé par le cyclone harold

Hôpital à Melsisi sur l'île de Pentecôte détruit par le cyclone Harold au Vanuatu ©Andrew Gray

Selon l'OMM, 90% de la population de Sanma, la province la plus touchée du Vanuatu, n'a plus d'habitation. Les cultures ont été détruites et de nombreuses communautés sont privées d'aide, en raison des inondations et de la destruction des routes. Le bureau national de gestion des catastrophes du Vanuatu (NDMO) indique que plus de 150 000 personnes sont touchées.

LIRE PLUS : l'île de Pentecôte crucifiée par le cyclone Harold

En plus des conséquences du cyclone Harold, le NDMO doit également coordonner la gestion du COVID-19, les chutes de cendres du volcan Tanna et les crues soudaines sur la rivière Teouma sur l'île d'Efate.

Impact sur les Fidji et les Tonga

Après avoir dévasté le Vanuatu, Harold n'en avait pas terminé avec son périple destructeur. Le cyclone a poursuivi sa route en direction du Sud-Est. Viti Levu, l'île principale des Fidji échappe de peu au coeur du cyclone. Une chance que n'a pas l'île de Kadavu qui est directement frappée dans la nuit du 7 au 8 Avril. Harold était encore un violent catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson à ce moment.

Kadavu island cyclone harold

Désolation sur l'île de Kadavu (Fidji) ©Royal New Zealand Air Force

Hotel détruit au Tonga par le cyclone Harold

Liku'alofa Beach Resort à Tongatapu totalement détruit par la marée de tempête ©His Majesty's Armed Forces - Tonga​

Au cours de la même journée, le cyclone poursuit sa folle course vers le Sud-Est. Il finit par transiter au large Sud-Ouest du Tonga. Si il n'y a pas eu d'impact direct, le littoral Ouest et Sud-Ouest de Tongatapu et Eua est ravagé. L'approvisionnement en eau et les cultures vivrières sont fortement impactées, alors que de nombreux établissement touristiques sont littéralement rasés.

Un avertissement coûteux !

Les destructions observées sur les côtes fidjiennes et tongiennes sont un nouvel avertissement avec frais. L'épisode Harold rappelle par certains aspect l'épisode Dorian au Bahamas en 2019. La marée de tempête qui est le phénomène le plus meurtrier d'un cyclone, est un véritable danger pour les îles ou zones côtières exposées au risque cyclonique.

LIRE PLUS : Terribles images aériennes de l'après ouragan Dorian à Abaco Island

La mise en place ou le respect de norme de construction et d'aménagement du territoire est donc une absolue nécessitée, pour limiter l'impact dévastateur d'un cyclone. Toutefois, cela est plus facile à dire qu'à faire, surtout lorsque le littoral de ces paradis tropicaux s'avère être le principal atout économique de ces îles.

PR

Littoral de Tongatapu ravagé

Le coin expert

Ajouter un commentaire