L'activité convective se renforce entre Agalega et Diego Garcia

L'activité orageuse s'organise au sein de la zone de convergence intertropicale, approximativement entre l'archipel d'Agalega et les Chagos.

Ocean indien

La ZCIT se réactive

L'imagerie satellitaire de ce début de journée de samedi met en évidence l'organisation de l'activité convective dans l'océan indien Sud-Ouest. Des masses orageuses importantes se développent au sein de la Zone de Convergence Intertropicale (ZCIT) entre Agalega et les Chagos.

Image satellite océan indien

©IMD

La situation ondulatoire équatoriale explique cette réactivation. Plusieurs ondes traversent actuellement l'océan indien. D'un côté, nous avons une onde de Kelvin se propageant d'Ouest en Est. A l'opposé du bassin, une onde de Rossby effectue le chemin inverse, évoluant de l'Est vers l'Ouest.

Enfin, le contexte de grande échelle devient également favorable au renforcement de l'activité. La fameuse oscillation de Madden-Julian (MJO) effectue son retour. Selon le Bureau Of Meteorology, la MJO termine la phase 2, ce qui confirme son arrivée dans l'océan indien.

La MJO de retour

Pour le moment, à part le renforcement de l'activité dans la ZCIT, rien à signaler de suspect dans l'océan indien Sud-Ouest. En revanche, le centre des cyclones de la Réunion continue de suggérer que les conditions redeviennent propices à la cyclogenèse à partir de la mi-décembre.

Mjo océan indien

Propagation de la MJO. La ligne bleue représente la période de décembre. L'oscillation entre dans l'océan indien (fin phase 2 début phase 3) ©BOM

Pourquoi des conditions propices à partir de la mi-décembre?

D'une part, les effets du passage de l'onde de Rossby devrait être accentués par la propagation d'une MJO active. De plus, la poussée anticyclonique boréale en mer d'Arabie, va conduire à l'établissement d'un flux de mousson (chaud et chargé en humidité) à partir de la fin de semaine prochaine, favorable à la cyclogenèse.

Ce flux de mousson (ou thalweg de mousson) est prévu renforcer l'activité sur le Nord du canal du Mozambique et les Seychelles. Il est donc probable que les conditions soient très humides des Comores au Seychelles en passant par le nord de Madagascar durant la deuxième moitié de décembre.

Rien à signaler pour l'instant

Pour l'heure, pas vraiment de réaction sérieuse du côté des modèles de prévision numérique. Ceux-ci ne présentent pas de signal de cyclogenèse pour la semaine prochaine. En verra-t-on pour la semaine du 15 au 23 décembre ? A suivre...

PR

Source : CMRS de la Réunion / Dundee Sat / IMD

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

prévision d'activité cyclonique

Ajouter un commentaire