2 zones suspectes sous la surveillance du CMRS de la Réunion

Deux zones suspectes présentant un potentiel de développement sont actuellement sous surveillance étroite dans l'océan indien sud. 

Cyclogenese dans l'océan indien sud-ouest

La MJO entre en action

Comme annoncé depuis quelques jours, la saison cyclonique 2018/2019 pourrait connaître un coup de boost au cours de ce mois de novembre dans l'océan indien sud. Les conditions environnementales deviennent propices à la mise en place d'une ou plusieurs cyclogenèses. Je rappel que la cyclogenèse est le processus au cours duquel une circulation cyclonique embryonnaire associée à un minimum dépressionnaire se développe et se renforce jusqu'à devenir une dépression tropicale.

Image satellite de l'océan indien

©Kobus Botha

Pourquoi l'océan indien pourrait-il se réveiller?

L'élément permettant une ré-activation de l'océan indien sud est le transit d'une oscillation de Madden-Julian (MJO). Ce phénomène découvert en 1971 par les chercheurs Roland Madden et Paul Julian se propage d'est en ouest sous forme d'onde à travers le globe. Celle-ci génère une anomalie en haute altitude favorisant la divergence et donc le renforcement de l'activité convective sur son passage. Le suivi de cette oscillation intra-saisonnière permet de prévoir et anticiper les différents pics d'activité cyclonique sur la planète.

Deux zones suspectes sous surveillance

En réaction à l'arrivée de cette MJO sur l'océan indien, le potentiel de cyclogenèse se renforce dans l'hémisphère sud. Deux zones suspectes sont actuellement surveillées car présentant le potentiel pour se développer au cours de cette première quinzaine de novembre, comme le montre la carte de perspective de cyclogenèse du CMRS de la Réunion.

2 zones suspectes sous surveillance dans l'océan indien

©IMD

La première zone est située sur la partie sud-est de l'océan indien. La circulation dépressionnaire associée était centrée vers 4.6°S et 89.9°E en début d'après-midi. Le système est prévu se développer lentement alors qu'il se déplacerait en direction générale de l'ouest. Le CMRS estime que le risque de formation d'une tempête tropicale passe de aucun à "FAIBLE" (10 à 30%) à partir de mardi à l'est de l'océan indien.

La deuxième zone suspecte se situe entre les Chagos et les Seychelles. Le mouvement de l'activité nuageuse associé à cette zone permet d'estimer un centre vers 6.5°S et 71°E selon le CMRS. Là aussi un lent développement est attendu et le risque de formation d'une tempête tropicale modérée devient également "FAIBLE" à partir de mardi au nord-est de Madagascar. Ce système devrait suivre une trajectoire ouest sud-ouest ou sud-ouest et se rapprocher d'Agalega.

Aucun danger dans l'immédiat

Rappelons que nous parlons pour l'instant de système au stade très embryonnaire et qu'il n'est pas possible d'en dire plus. Le développement d'un ou deux éventuels phénomènes ne devrait à priori pas intervenir avant le milieu de la semaine prochaine ce qui laisse largement le temps de voir venir. Il n'y a donc aucun danger pour les terres habitées dans l'immédiat.

PR

Source : CMRS

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire