Saison des ouragans 2022

Une saison des ouragans 2022 une nouvelle fois plus active que la normale ?

Le 09/04/2022 à 15:44 1

Dans Le coin expert

À l'approche du début officiel de la saison des ouragans 2022, les tendances d'activité cyclonique pour l'Atlantique Nord se succède. La dernière en date qui a été publiée par l'Université du Colorado, suggère une saison plus active que la normale.

La valse des tendances pour la saison des ouragans 2022 se poursuit

Si le début officiel de la saison des ouragans est fixé au 1er Juin, les tendances d'activité pour l'édition 2022 se succèdent. Après celles d'AccuWeather fin Mars, c'est au tour de l'équipe de recherche sur la météo tropical et climatique de l'Université du Colorado de divulguer ses prévisions d'activité cyclonique pour la saison des ouragans 2022.

Selon cette étude, la saison 2022 s'annonce plus active que la normale (par rapport à la période de référence 1991/2020). Tous les indicateurs seraient au-dessus des moyennes saisonnières. Le nombre de tempête baptisé est estimé à 19 contre environ 14 en moyenne, 9 ouragans majeurs (cyclone intense) seraient observés contre environ 7 par saison.

L'indice d'énergie cyclonique cumulée (ACE) pourrait être de 160 contre 123 en moyenne. Pour celles et ceux qui ne le savent pas, l'ACE est un indice qui permet de quantifier l'énergie total cumulé d'un cyclone au cours de son existence. C'est à partir de cet indice qu'il est possible de qualifier de manière objective le niveau d'activité d'une saison. Plus un système sera intense et avec une durée de vie longue, plus l'ACE sera élevé.

Un risque d'impact sur les États-Unis renforcé ?

Le contexte dans le pacifique et dans les régions subtropicales de l'Atlantique expliquent en partie ce scénario d'activité. D'une part, il semble de moins en moins probable de voir un événement El Nino ces prochains mois se développer. Je rappelle qu'une oscillation australe en phase El Nino dans le pacifique contrarie l'activité cyclonique dans l'atlantique Nord, en renforçant le cisaillement.

D'autre part, une anomalie chaude des températures de la surface de l'eau sur la partie orientale subtropicale de l'Atlantique et de la mer des Caraïbes au mois de Mars, est associée à une saison cyclonique active, selon les chercheurs de l'Université du Colorado.

Avoir une idée du niveau d'activité c'est bien. Mais avoir une vision du risque d'impact pour les terres habitées c'est mieux. Et il semblerait que la probabilité d'impact par des ouragans majeurs, soit au-dessus de la normale pour les régions côtières continentales des États-Unis et pour les Caraïbes.

Comment sont réalisées ces prévisions ?

Ces tendances sont réalisées à partir de prévision statistique à long terme mise à jour au début du mois d'avril. Les auteurs du rapport précisent que ces tendances ont été effectuées en utilisant environ 40 ans de données.

En complément, des données statistico-dynamique issues du centre de prévision européen (ECMWF), de l'Agence Météorologique Britannique (UKMO) et de l'agence météorologique Japonaise (JMA) ont également contribué à l'élaboration de ces prévisions.

À ce stade, l'ensemble des données, statistiques et analyses des facteurs climatiques d'échelle régionale et globale, convergent vers le scénario d'une saison des ouragans 2022 (encore une fois) plus active que la normale.

Bien entendu, toutes tendances à très longue échéance sont à prendre avec des pincettes. Même si les américains sont des spécialistes en la matière, il y a toujours une part d'incertitude. Le scénario d'une saison moins active voire plus active qu'envisagée dans les tendances de l'Université du Colorado, ne peut pas être totalement exclu à 2 mois du début officiel de la saison des ouragans 2022.

PR

Lien vers l'étude complète de l'Université du Colorado (en Anglais)

à la une ouragan

Commentaires

  • Mia

    1 Mia Le 10/04/2022

    C'est à voir !
    Auront-ils des surprises comme le SOOI ?
    ... avec une saison démarrée tardivement et rattrapée en un mois !

Ajouter un commentaire

Anti-spam