Illustraion arti blog cycloneoi 2

1003 mm en 24h dans le Nord-est de l'Inde, quels sont les records de pluies selon l'OMM?

Le 20/06/2022 à 17:46 0

Dans Infos Météo & Climat

Selon l'agence météorologique indienne, il a été enregistré un peu plus de 1000 mm de pluie en 24 h à Mawsynram dans le Nord-est de l'Inde. Bien qu'énorme, il ne s'agit pas d'un record. Justement, quels sont les records de cumuls pluviométrique selon l'OMM.

Un des endroits où il pleut le plus au monde

Le 17 juin dernier, la station indienne de Mawsynram qui est située dans l'État de Meghalaya, a enregistré 1 003,6 mm de précipitations en 24 h. En plus de l'intensité, il s'agit d'un record pour un mois de juin. Jamais, il n'a été relevé autant de pluie en 24 h au cours d'un mois de juin. Le record précédent qui datait du 7 juin 1966 avec 945 mm a été littéralement surpassé.

 

Ces pluies extrêmes, semblent être une habitude dans cette région du Nord-est indien, qui est une des plus humides de l'Inde et du monde. Pour preuve, la station de Cherrapunji qui se trouve à quelque 10 km à vol d'oiseau de Mawsynram, détient le record mondial de précipitation sur 48 h. D'ailleurs, quels sont les records pluviométriques mondiaux homologués par l'OMM ?

Quels sont les records mondiaux de pluie ?

Record de pluie sur 1 min : celui-ci, qui date du 4 juillet 1956, est détenu selon les archives de l'OMM par la station d'Unionville dans le Maryland. Il est tombé très exactement 31,2 mm sur une période d'une minute ou moins. Toutefois, ce record est contesté par la station de Barot en Guadeloupe qui a relevé 38 mm sur 1 min le 26 novembre 1970 selon l'ORSTOM. Ce dernier n'est pas encore officiellement considéré comme le record sur 1 min par l'OMM.

Record sur 1 h : Sur 60 min, ce sont toujours les États-Unis qui détiennent le record. Le 22 juin 1947, la station d'Holt dans le Missouri a relevé 305 mm sur une durée de 1 h. Sauf que là aussi, il existe des doutes. Selon le service météorologique américain, la station de Semthport en Pennsylvanie a fait mieux avec 381 mm le 18 juillet 1942. Nous avons également du 401 mm relevé le 3 juillet 1975 à Shangdi en Chine. Mais pour cette dernière, la véracité de la valeur est mentionnée comme discutable.

Record sur 12 h : officiellement, c'est la station de Foc-Foc à La Réunion qui détient ce record. Les 7 et 8 juin, l'œil et le mur de l'œil du cyclone Denise traverse l'île d'Est en Ouest. Ce record, qui tient depuis 1966, est contesté par toujours par la station de Muduchaideng en Chine avec 1400 mm en 12 h le 1er août 1977. Mais là aussi, la véracité de cette valeur est discutable.

Record sur 24 h : cette fois-ci, il n'y a aucune discussion et c'est une fois de plus la station de Foc-Foc à La Réunion qui détient ce record avec 1825 mm en 24 h. Les pluies à l'origine de ce vieux record de 1966 sont toujours issues du cyclone Denise.

Record sur 48 h : c'est une station indienne qui détient ce record. J'en ai parlé un peu plus haut, puisqu'il s'agit de la station de Cherrapunji, dans le Nord-est de l'Inde. Les 15 et 16 juin 1995, il a été relevé 2493 mm. Ce record a été officiellement homologué par l'OMM suite à une évaluation de météorologue et climatologue au début de l'année 2014, détrônant le vieux record de 1958 détenu par... La Réunion ! He oui, encore une fois !

Record sur 72 h (3 jours) et plus : on finit avec la station du cratère commerson à l'île de La Réunion. Cette dernière détient tous les records mondiaux de cumuls pluviométriques de 72 h à 15 jours ! C'est le cyclone intense Gamède en février 2007, qui a permis à cratère commerson de devenir une des stars des stations météorologiques mondiales.

Bangladesh : les pires inondations depuis 122 ans

Comme vous pouvez le voir, l'île de La Réunion trust la plupart des records mondiaux de cumuls pluviométriques. Son relief marqué, sa localisation sous les tropiques et sur la trajectoire des cyclones tropicaux, l'expose à des événements pluvieux intenses, voire, extrêmes.



Il est à noter que le Nord-est de l'Inde continue d'être affecté par de fortes pluies à l'origine de graves inondations. Les États d'Assam, Meghalaya et Arunachal Pradesh, ainsi que les districts de Sylhet, Sunamganj et Netrokona au Bangladesh sont les plus affectés.

Au Bangladesh, ces inondations sont estimées comme les pires depuis 122 ans. Plus de 4 millions de personnes sont touchés et 90 000 sont déplacées. PAr ailleurs, le nombre de victimes en Inde s'élève à 104 et il y aurait au moins 30 personnes portées disparues.

 

PR

service alerte cycloneoi

INSCRIVEZ-VOUS AU SERVICE ALERTE

à la une

Ajouter un commentaire

Anti-spam