Cyclogenese 22022021

Un potentiel de cyclogenèse très incertain pour ces prochains jours

Le 22/02/2021 à 16:54 0

Dans Infos Cyclone

Le contexte est favorable à la cyclogenèse dans le bassin Sud-Ouest de l'océan indien. Cependant, il est difficile d'avoir un scénario crédible pour ces prochains jours, en raison de conditions environnementales attendues comme marginalement favorables.

Inscrivez-vous, si vous souhaitez être alertés par mail en cas de risque de cyclogenèse ou d'impact sur une zone habitée du Sud-Ouest de l'océan indien. C'est gratuit !

Décidément l'incertitude règne cette saison

Au cours de cette dernière décade de Février, le contexte dans le bassin Sud-Ouest de l'océan indien est a priori favorable à la cyclogenèse. Comme indiqué dans le point de samedi soir, une phase humide de l'oscillation de Madden-Julian, additionnée au déferlement de plusieurs phénomènes ondulatoires proche équatoriaux, devraient théoriquement aider au maintient d'une activité cyclonique dans le bassin. Toutefois, des facteurs environnementaux contradictoires instaurent une incertitude élevée pour ces prochains jours.

22022021 image sat

Image satellite du 22/02/2021 à 16h (Mascareignes). De l'activité dans la zone de convergence intertropicale. Plusieurs zones de vorticité apparaissent comme pouvant être potentiellement les zones de départ de cyclogenèse. Toutefois, la situation environnementales est marginalement propice à la cyclogenèse. Image via eumetsat

En réponse à cette situation, les modèles de prévision numérique peinent à définir un scénario stable. D'une sortie à l'autre, les simulations sont relativement versatiles, ce qui donne une prévisibilité mauvaise. Pour l'heure, le CMRS de la Réunion définit 3 zones potentielles de cyclogenèse, au Nord du Canal du Mozambique, au Nord-Est de Madagascar et sur la partie orientale du bassin Sud-Ouest de l'océan indien.

Un signal de cyclogenèse à la baisse

Pour le premier, la faiblesse du flux d'alizé au Sud est un facteur limitant. Tandis que pour les deux autres zones sous surveilleance, c'est cette fois-ci une possible advection d'air sec au sein de ces systèmes qui pourrait bloquer les tentatives de cyclogenèse. Finalement, cela fait beaucoup trop d'incertitude pour être crédible.

Pour l'heure, le risque de formation d'une tempête qui est quasi-inexistant, augmente très légèrement à partir de Mardi dans le Nord du Canal (risque "TRÈS FAIBLE " probabilité inf. à 10%), et à partir de Vendredi pour les deux autres zones (risque "TRÈS FAIBLE " probabilité inf. à 10%). On peut dire que le signal de cyclogenèse est plutôt sur une tendance à la baisse ces derniers jours.

Pour l'instant, il est impossible d'en dire plus, hormis qu'il n'y a aucun danger cyclonique pour les terres habitées actuellement. Pas de Habana pour l'instant.

PR

prévision d'activité cyclonique

Ajouter un commentaire

Anti-spam