Cyclonedina

Un communiqué de 6 pages de Météo-France pour les 20 ans de DINA - 15:13

Le 21/01/2022 à 15:13 0

Dans Infos Cyclone

Météo-France océan indien publie un communiqué de presse de 6 pages pour la commémoration des 20 ans de DINA. Cela en dit long sur l'impact qu'a eu ce cyclone sur La Réunion et les prévisionnistes de la station du Chaudron.

DINA, dans la catégorie des grands

Il y a 20 ans, La Réunion vivait un des épisodes cycloniques les plus marquant de son histoire. DINA est le premier cyclone au stade intense à directement impacter l'île depuis le début de l'ère satellitaire (1967). L'oeil du cyclone transite à quelques 60 km au Nord-Ouest du département dans la nuit du 22 au 23 Janvier 2002.

Dina 2201 16h

Image satellite du 22 Janvier 2002 vers 17h (loc) - Météo-France

Comme le précise Météo-France, La Réunion n'avait plus connu pareil événement cyclonique depuis FIRINGA en Janvier 1989. Et 20 ans après, force est de constater qu'aucun épisode cyclonique observé depuis 2002 n'aura été à la hauteur de DINA.

Les réunionnais ont certes eu l'occasion de connaître des GAMEDE, BEJISA, BERGUITTA ou encore FAKIR récemment. Mais l'épisode DINA est nettement au-dessus en termes de conditions cycloniques et de durée.

Son caractère généralisé et l'ampleur des dégâts observé font rentrer le cyclone dans la catégorie des grands cyclones au même titre que FIRINGA, CLOTILDA, JENNY ou le cyclone 48.

Un événement qui aurait pu être pire

Si aujourd'hui la mémoire de DINA est encore vive en raison de son impact fortement ressenti par la population, on aurait du mal à croire que La Réunion fut chanceuse. En effet, la trajectoire initiale laissait craindre une distance de passage nettement plus proche. Au final, probablement aidée par son relief, l'île évite in-extrémis le mur de l'oeil, là ou sont localisés les vents les plus violents associés au cyclone.

Radar cyclone dina

Image radar du Colorado le 22 Janvier à 17h52 locales. Le radar sera détruit peu après. Météo-France

Les rafales ont par endroit approché les 200 km/h sur le littoral et excéder les 200 km/h sur les reliefs. Avec une trajectoire 25 km plus au Sud comme envisagée dans la matinée du 22 Janvier, il aurait fallu compter avec un surplus de 50 km/h pour les rafales. De fait, les rafales auraient approcher voire localement excéder les 300 km/h, ce qui aurait eu des conséquences catastrophiques pour La Réunion.

Dans son malheur, l'île a eu de la chance, dixit Philippe Caroff. La Réunion aura t-elle toujours cette chance. Non, un jour ou l'autre, l'île revivra forcément un tel ou pire phénomène. Demain, après demain, dans un an, dans 10 ans ? Nul ne sait, mais cela arrivera forcément dans la mesure où comme le rappelle Météo-France, "la menace de cyclones tropicaux potentiellement dévastateurs fait partie intégrante du climat réunionnais".

Un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre

Cet épisode cyclonique est ainsi le dernier vrai épisode d'ampleur. Cela signifie donc que les moins de 20 ans à la Réunion n'ont toujours pas connu de véritable cyclone, dans le sens d'un DINA, d'un FIRINGA ou d'un cyclone 48. Prenons garde à ce que la culture cyclonique ne s'efface pas avec le temps.

PR

Le communiqué de Météo-France

flashback brèves

Ajouter un commentaire

Anti-spam