Point cyclogene se 14 01 2023 1

Deux systèmes en un

Le 17/01/2023 à 11:33 5

Dans Infos Cyclone

Deux systèmes dépressionnaires sont sous haute surveillance dans le Sud-ouest de l’océan indien. Ils devraient fusionner pour donner une tempête. La zone d'évolution attendue de ce phénomène laisse suggérer une influence future sur les terres habitées du bassin. La saison cyclonique 2022/2023 semble passer à la vitesse supérieure.

Quelle est la situation actuelle ?

Comme prévu, la saison cyclonique 2022/2023 se rebiffe en cette deuxième moitié de janvier. Cette réactivation a de particulier que ce sont deux systèmes qui devraient initier la cyclogenèse qui pourrait aboutir sur la formation d’une seule tempête tropicale.

Numérotées 96S et 90S, ces deux zones suspectes sont parties pour interagir dans une sorte de valse appelée effet Fujiwhara. Cette situation a pour conséquence de traîner en longueur la cyclogenèse, les deux systèmes se gênant l’un et l’autre. Sans compter le fait que la proximité avec Madagascar pourrait venir compliquer les choses.

De fait, l’avenir de cette cyclogenèse est encore très incertain. Tant que la fusion de ces deux circulations dépressionnaires ne se sera pas réalisée, il demeurera un gros point d'interrogation. 

Quelle évolution à courte échéance ?

Le scénario suivant est suggéré sur la base d’un panel d'outils de prévision mis à jour ce matin. Attention, étant donné l’incertitude liée au contexte à moyen terme, ce scénario peut encore connaître des modifications.

17 jan 2023 prevision cyclone ocean indien

Possible scénario de trajectoire à moyenne échéance sur la base du modèle euro IFS

Au cours des prochains jours, le système 96S devrait poursuivre sa route en direction de l’Ouest Sud-ouest à vitesse soutenue. Dans le même temps, 90S entamerait une boucle avec comme finalité sa dissolution au sein de la circulation dépressionnaire de 96S. Selon les modèles de prévision IFS, GFS et Ukmo, les deux systèmes ne feraient plus qu’un entre mercredi et jeudi. Lorsque cette fusion sera achevée, la cyclogenèse pourra réellement se mettre en place.

Le stade de tempête tropicale est suggéré avec des timing différents. Le déterministe du modèle GFS propose une tempête dès les prochaines 24h. Ce scénario n’est pas appuyé par son ensembliste. Le déterministe du modèle euro IFS voit une tempête plutôt durant la deuxième moitié de semaine. Enfin, le scénario d’une entrée sur terre avant que le stade tempête est également sur la table, proposé par le modèle britannique Ukmo.

À ce stade, il semble que la probabilité de voir se former une tempête au large Nord-est de Madagascar semble avoir le plus de crédit. Pour la suite des événements, je fais le choix de m’appuyer sur le modèle euro IFS. Ce choix est motivé par l’ensembliste de ce modèle qui garde une certaine stabilité depuis maintenant plusieurs sorties.

Quel est le scénario du modèle euro IFS ?

Suite à l'achèvement de la cyclogenèse, le système descendrait vers le Sud, le long de la côte orientale de Madagascar. La distance des côtes malgaches est encore incertaine. Toujours est-il qu'en l’état actuel des prévisions, un déplacement vers le Sud est envisagé potentiellement à partir de jeudi. Ce scénario semble crédible étant donné la faible dispersion.

À partir du weekend, ça se corse. Dans l’hypothèse d’une intensification au-delà du stade de tempête modérée, c’est la situation dans les couches moyennes de la troposphère qui prend le relais. Ainsi, le système se retrouverait coincé entre deux dorsales, une au Nord-est et l’autre au Sud-ouest. La réponse à cette situation pourrait être une dérive vers l’Est.

Mais ce scénario à moyenne échéance est incertain. D’ailleurs, cette incertitude se traduit par un ensembliste un peu plus éclaté. À partir du weekend, les scénarios d’une poursuite de la descente Sud ou une dérive carrément Est ne peuvent être exclus selon le modèle IFS. 

Quelle influence potentielle pour les terres habitées ?

Sur la base de ce que propose le modèle européen, je vais tenter de suggérer un scénario d’influence pour les terres habitées. Encore une fois, j’appuie lourdement sur le fait que cette perspective peut encore évoluer en fonction des prochaines sorties du modèle.

  • Agalega > Malgré l’accalmie observée aujourd’hui, la circulation associée à 90S pourrait apporter une dégradation mercredi. 
  • Madagascar > Le centre de l’éventuelle future tempête pourrait circuler près (voire temporairement sur) masoala vendredi. Toutefois, les pluies associées au système arriveront à partir de mercredi. Les régions Nord, Nord-est et centre-est de la grande île seraient les plus exposées. Le Nord-ouest pourrait également essuyer de fortes pluies avec le renforcement de la mousson. Édit pour le vent. Des rafales pouvant être violentes ne sont pas exclus sur Masoala.  Attention à l’état de la mer qui se dégrade sur le Nord-est et l’Est dès mercredi..
  • Mascareignes > L’influence pour l’archipel est dépendante de ce que décidera de faire ce système à partir du weekend. Toutefois, des bandes en périphérie du système devraient apporter des précipitations sur La Réunion et Maurice à compter de mercredi. Si les conditions pourraient rester bien humides durant une période prolongée, la durée et l’intensité de la dégradation dépend de la trajectoire. L’évolution du vent pour les îles sœurs est également dépendante de la trajectoire. Enfin, l’état de la mer se dégrade mercredi. Là aussi son évolution est liée à ce que fera le système à compter du weekend. À ce stade des prévisions, l’île Rodrigues resterait à l’écart de toute influence significative.

Ailleurs, il n'est pour l'instant pas envisagé d'impact notable pour les autres terres habitées du bassin. On notera tout de même des conditions qui pourraient devenir plus humides et instables du côté de l’archipel des Comores à partir de vendredi/samedi, sous l’influence du renforcement de la mousson.

Informez-vous régulièrement de l’évolution de la situation

En cas de baptême ce système sera nommé Cheneso. Il est probable que ce soit le service météorologique de Madagascar qui baptise la potentielle future tempête, dans la mesure où celui pourrait atteindre les critères de baptême à l'Ouest du 55e méridien. Il est à noter également que les régions malgaches de DIANA, SAVA, ANALANJIROFO et ATSINANANA sont en alerte cyclonique verte (1er niveau d'alerte) depuis lundi.

Étant donné la zone d’évolution du système attendu, les habitants de Madagascar et de l’archipel des Mascareignes sont invités à suivre de près l’évolution de la situation. Pour vous informer, en plus de suivre votre fidèle serviteur, privilégiez les canaux officiels, notamment les services météorologiques de vos pays respectifs. 

La prochaine analyse complète sera diffusée sur le blog dès que l’évolution de la situation l'exige. Cela sera très probablement avant la fin de semaine. 

PR

 

INSCRIVEZ-VOUS AU SERVICE ALERTE PAR MAIL

service alerte par mail

Comment ça marche ?

  1. Vous êtes prévenus en cas de risque de formation cyclonique
  2. Vous êtes régulièrement informés en cas de menace pour les terres habitées
  3. Partage d'une selection d'article ou infos du blog à ne pas manquer
  4. Un service entièrement gratuit

Ce service concerne uniquement le bassin Sud-ouest océan indien et vous avez la possibilité de vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents sur chaque mail.

à la une prévision d'activité cyclonique saison 2022/2023 dans la zone

Commentaires

  • Mia

    1 Mia Le 20/01/2023

    Nous sommes tous bien revenus de notre Rando à Grand Bassin. Avec les analyses et commentaires, nous avons peser le pour et le contre. Il faisait bien gris et du vent à la descente le 17.01 en début d'après-midi. Le temps en bas s'est dégradé très vite en soirée mais nous étions déjà en bas. Des cordes tombaient du ciel. Le vent en bourrasque était de la partie. Le 18.01 à 02h00 du matin un orage strident nous a tous réveillé au gîte, c'est quelque chose en bas, avec l'écho ! Un déluge avec du vent en ce matin de 06h00 à 09h00. A partir delà nous nous demandions si nous allions pouvoir remonter vers 13h00 ! Et bien oui car un ciel couvert s'est installé par la suite, le vent en bourrasque a cessé si bien que nous sommes remonté sous un ciel nuageux avec quelques petites gouttes éparses en évoluant sur le sentier mais c'était agréable ! En arrivant à Bois court, le ciel était tout aussi couvert avec quelques petites rafales de vent. Ce propos pour dire simplement, grâce à ton analyse et prévisions nous avons bien été conseillé mais inutile de dire que nous avons croisé les analyses avec d'autres intervenants et spécialistes de la météo et nous en avons déduit que nous pouvions nous aventurer et nous voulions voir sur place les conditions ; si elles avaient été mauvaises nous aurions annulé la descente sur place.
    patrabeson

    patrabeson Le 23/01/2023

    Je suis content que tout s'est bien déroulé. Effectivement, c'est toujours délicat durant la période cyclonique de faire des randonnées. C'était une bonne aventure pour vous j'image.
  • Mia

    2 Mia Le 17/01/2023

    Merci Patrick de ta réponse rapide !
    J'avise mes comparses !
    Pas de panique !
  • Mia

    3 Mia Le 17/01/2023

    Je dois partir en rando à Grand Bassin avec des Amis Métro, descente Mercredi vers 13h00 et remontée jeudi en matinée !
    Est-ce jouable ? Les conditions commenceront-elles à se dégrader ?
    Merci !
    patrabeson

    patrabeson Le 17/01/2023

    Il n'est pas exclu qu'une dégradation pluvieuse démarre en fin de journée de mercredi avec possiblement des pluies dans le centre de l'île. Bref, il faudra bien peser le pour et le contre pour toute activité de plein air. Disons que le contexte devient un peu compliqué pour ce type d'activité à compter de la fin de journée de demain.

Ajouter un commentaire

Anti-spam