Cti batsirai 04022022 12h

Avant Madagascar, Batsirai a fait sentir son souffle sur Maurice et La Réunion

Le 04/02/2022 à 12:26 4

Dans Infos Cyclone

Batsirai a épargné les îles sœurs d'un impact dévastateur. Malgré tout, il aura tout de même bien secoué les mauriciens et les réunionnais. À présent, le dangereux cyclone intense poursuit son périple vers Madagascar, où l'impact sera cette fois-ci sera d'un tout autre niveau.

Les îles soeurs ont senti le souffle de Batsirai !

Le cyclone tropical intense Batsirai était situé à 12h (Réunion) à plus de 300 km au Nord-Ouest de La Réunion. Le système se déplace à présent franchement vers l'Ouest, après avoir trainé des pieds au Nord de l'île. Désormais, le phénomène s'éloigne ce qui permettra une amélioration très progressive des conditions météorologiques sur le département.

Les précipitations pourraient persister encore jusqu'à Samedi. Des pluies localement soutenues vont encore se déclencher sur le Nord-Ouest, l'Est et l'intérieur de l'île. Le vent baisse de régime même si de bonne rafales continue de souffler fort sur les hauts de l'Ouest et du Sud. Un retour à la quasi normale sur l'ensemble du département se fera Samedi. La houle de secteur Nord atteint encore les 4 à 6m sur les côtes Nord et Nord-Ouest. Elle s’atténue en journée.

Un impact indirect loin d'être anodin !

S'il fallait résumer, La Réunion et Maurice s'en sortent bien. Je rappelle que les premières prévisions suggéraient un impact direct du cœur du phénomène sur les îles sœurs. Étant donné l'intensité de Batsirai au moment de son passage au plus près (équivalent d'un ouragan majeur de catégorie 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson), un impact direct aurait été dévastateur.

Toutefois, malgré une trajectoire finale favorable, les îles sœurs ont tout de même fortement ressenti le phénomène. À Maurice, les rafales ont par endroit dépassé les 150 km/h et les pluies ont été très importantes. On déplore malheureusement une victime, mortellement percutée par un arbre alors qu'elle se rendait à son travail après la levée de l'alerte.

C'est sur La Réunion que l'influence de Batsirai a été le plus significatif du fait de son relief. En dépit d'un passage au plus près plus éloigné que pour Maurice, l'impact sur l'île intense fut loin d'être négligeable. La dégradation pluvieuse atteint des niveaux dignes d'un épisode cyclonique avec par exemple un cumul pluviométrique supérieur à 1400mm à cratère Commerson. On notera également une activité électrique significative qui s'est mise en place dans le Sud du département au cours de la nuit et qui a fortement surpris les habitants.

Les rafales ont été marquées avec des valeurs dépassant localement les 130 km/h sur le littoral et les 140-150 km/h en hauteurs. La palme revient à la station du Maïdo avec une pointe à un peu plus de 200 km/h. Je précise que cette rafale n'est pas représentative, dans la mesure où la station est situé dans un secteur où le vent est accéléré par la configuration du site.

Que retenir de cet épisode pour les îles sœurs ?

Globalement, les prévisions ont été plutôt bonnes concernant ce phénomène. Je rappelle que prévoir l'intensité et la trajectoire étaient un véritable challenge, en raison d'une situation environnementale complexe à interpréter et de la nature midget de Batsirai en début de parcours qui le rendait particulièrement imprévisible.

Enfin, on notera qu'un navire battant pavillon mauricien, le "Tresta Star", s'est échoué sur les côtes Sud-Est de l'île à Saint-Philippe. L'opération de sauvetage qui s'est déroulé entre 2h et 4h par l'équipe du GRIMP du SDIS, dans des conditions extrêmes (fortes pluies, vent fort, mer dangereuses) a permis de récupérer les 11 marins qui sont certes épuisés, mais sains et saufs.

Au tour de Madagascar !

Après son escape mascarine, Bastsirai se dirige maintenant droit vers Madagascar. Le système est toujours intense est génére des rafales estimées en mer de 250 km/h. La phase de stagnation d'intensité, résultat d'un cycle de remplacement du mur de l'oeil (ERC), semble achevée. Le mouvement franc vers l'Ouest et l'accomplissement de l'ERC devrait à présent permettre un nouveau cycle d'intensification.

Cette tendance est une très mauvaise nouvelle pour la Grande Île. Batsirai qui est déjà un dangereux cyclone intense, pourrait donc gagner en force jusqu'à l'atterrissage sur les côtes Est vers Mahanoro Samedi. Mais de cela j'y reviendrai plus en détails lors de point régulier sur le blog.

PR

Rejoignez la communauté CycloneOI sur patreon

Profitez de contenus exclusifs sans publicités et de mes analyses perso. Vous aurez également la possibilité d'échanger en direct avec moi par chat et par streams en cas d'actualité cyclonique chaude. Soutenez CycloneOI, contribuez à m'aider de faire vivre cette passion.

Become a Patron!

bassin sud ouest à la une

Commentaires

  • Mia

    1 Mia Le 05/02/2022

    Plus de peur que de mal avec BATSIRAI à La Réunion ! Pas de victimes malgré l'échouage du navire !
  • Cyril

    2 Cyril Le 04/02/2022

    Bonjour,

    Merci pour votre retour. En cherchant d'autres informations, je suis tombé sur une chaîne Youtube très intéressante... qui s'est avérée être la vôtre !
  • Cyril

    3 Cyril Le 04/02/2022

    Bonjour,

    Votre site est vraiment très intéressant : il fait le lien entre l’information basique que l’on retrouve dans les médias (vitesse du vent, précipitations) et les informations inabordables pour les profanes que l’on peut retrouver sur les sites spécialisés.

    Pensez-vous faire un jour sur votre blog des articles expliquant la formation d’un cyclone, les phases négatives IOD et autres notions de ce type ?

    En attendant, pouvez-vous nous éclaircir sur ce qui se passe lors du remplacement du mur de l’œil ?

    Un lecteur de Madagascar,
    patrabeson

    patrabeson Le 04/02/2022

    Bonjour, merci à vous pour votre message. L'ERC, c'est lorsque le mur de l’œil (anneau de convection intense qui entoure l’œil, là où sont concentrées les conditions paroxysmiques du cyclone) s'efface au profit d'un nouveau qui le remplace.

Ajouter un commentaire

Anti-spam