Cyclone 15 02

96S : Une nouvelle menace potentielle en vue pour les Mascareignes ?

Le 15/02/2022 à 17:12 1

Dans Infos Cyclone

L'activité cyclonique dans l'océan indien Sud est particulièrement chargée en cette mi-février. Alors que la tempête Dumako a atterri sur l'Est de Madagascar, une potentielle nouvelle menace se profile pour les terres habitées.

Pas de répit en ce mois de Février très actif dans l'océan indien Sud. Après Batsirai et Cliff, la tempête Dumako s'est chargée de maintenir la pression sur les terres habitées. Le système qui s'est formé au Nord-Est de Saint-Brandon a atterri sur l'Est de Madagascar, vers l'île Sainte-Marie en milieu de journée.

Alors que l'épisode Dumako n'est pas achevé, les yeux se tournent déjà vers la partie orientale de l'océan indien Sud. Deux cyclogenèses y sont en cours à partir des zones suspectes 96S et 97S. La première retient plus particulièrement l'attention. Pourquoi ? Sa trajectoire future semble avoir des faux airs de Batsirai. Avec un déplacement de type zonal, ce système à de forte chance d'évoluer dans le secteur des Mascareignes.

Futur emnatiL'image d'illustration ci-dessus montre la zone de déplacement potentielle selon les ensemblistes des modèles euro IFS et américain GFS pour les 5 prochains jours. Il y a un consensus net sur une trajectoire faisant transiter le système à travers l'archipel des Mascareignes, ce qui donne du crédit au scénario d'un risque potentiel pour l'archipel.

On peut voir également la probabilité qui est de 80% de voir une tempête tropicale au Nord-Est des Mascareignes au cours des prochaines 48h. Cela indique que le système a de forte chance d'être au moins une tempête tropicale au moment de son périple à proximité de l'archipel.

Une situation à suivre de près pour les Mascareignes

À ce stade il est trop tôt pour avoir une idée précise du risque pour les îles des Mascareignes. L'incertitude à moyenne échéance est encore importante que ce soit au niveau de l'intensité ou de la trajectoire. Mais dans tous les cas, la philosophie globale de déplacement va clairement dans le sens d'une évolution dans le voisinage de l'archipel entre la fin de semaine et le début de semaine prochaine. Ainsi, la situation devra être suivie de près par les habitants des Mascareignes dans un premier temps. Par la suite, un risque pour Madagascar fait partie des scénarios actuels mais à plus longue échéance.

PR

Rejoignez-moi sur Patreon

Vous pouvez soutenir mon travail et accéder à du contenus exclusifs via la plateforme de mécénat Patreon à ce lien https://www.patreon.com/cycloneoi. Plus vous serez nombreux, plus vous me donnerez la possibilité de vous en offrir plus (plus de nouveaux projets, plus d'expériences, plus de contenus, plus d'exclusivités). Vous pouvez vous abonner, vous désabonner ou modifier vos abonnements à tout moment, sans "contrat" ni obligation.

Become a Patron!

bassin sud ouest à la une

Commentaires

  • Mia

    1 Mia Le 16/02/2022

    Bonjour !

    Eh oui, nous ne dirons pas identique à Batsiraï aucun système n'est le même mais "future Emnati" va se rapprocher des Mascareignes !
    Ce qui m'apparait étonnant et qui attise ma curiosité et d'observer que ce phénomène va très certainement emprunter une trajectoire zonale.
    Ce qui est aussi important d'interpréter, ce sera aussi la position des cellules de haute pression au Sud de la zone australe.
    En effet, très difficile, à dire à cet instant " T " si "Emnati " passera plus près que Bastiraï des Îles sœurs : Maurice et de La Réunion.
    D'ailleurs, nous ne connaissons pas encore réellement la forme que le système prendra ! Sera-t-il d'un diamètre important ? Pour envisager à moyen échéance, l'intensité de la pluviométrie. Car en étant imposant, les îles connaîtraient très vite des conditions pluviales dégradées dût au décrochage des bandes périphériques du système. Ces pluies arriveraient sur des sols déjà bien trempés. Alors prenons garde au cour d'eau ! Il est évident qu'il est important de se tenir informer de l'évolution de la situation.

Ajouter un commentaire

Anti-spam