Tempête ELIAKIM : 17 morts et plus de 15.000 sinistrés à Madagascar

L'épisode ELIAKIM aura été douloureux pour Madagascar. Toute la moitié nord de l'île a été impactée par des pluies diluviennes provoquant des inondations majeures dans plusieurs régions de l'île. Le dernier bilan provisoire faisait état de 17 morts et plus de 15.000 sinistrés selon le BNGRC.

Un lourd bilan humain

Vendredi 16 mars au matin, la forte tempête tropicale touche une première fois terre au niveau de la presqu'île de Masoala. Elle ressort dans l'après-midi dans la baie d'Antongile, avant un deuxième atterrissage pour pénétrer franchement sur les terres de la Grande Île en soirée.

Dans la zone directement impactée par le cœur du phénomène, les rafales ont probablement atteint les 130 à 150 km/h. Mais ce sont les précipitations qui auront eu les conséquences les plus significatives. C'est toute la moitié nord de Madagascar qui a fait face à des pluies intenses. Plusieurs régions de l'île sont sous les eaux comme le montrent les images ci-dessus.

ELIAKIM après avoir déversée un déluge sur Madagascar, ressort en mer au niveau de Vatomandry le dimanche 18 mars matin, laissant la Grande Île dans un triste état. Comme on pouvait malheureusement le craindre, ELIAKIM a semé la désolation sur son trajet.

Le dernier bilan publié par le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) de Madagascar dimanche à 19h, faisait état de 17 personnes décédées, 15772 sinistrés, 6282 déplacés cumulés, 1271 cases d'habitations inondées et 648 cases détruites.

AVA, DUMAZILE et ELIAKIM

Comme toujours, c'est Madagascar qui est l'île du bassin sud-ouest de l'océan indien le plus impactée par les cyclones. Avant ELIAKIM, la Grande Île avait déjà été durement frappé par le cyclone tropical AVA, qui balaya la région de Toamasina en Janvier 2018. Au tout début de ce mois de mars, le cyclone DUMAZILE provoqua de fortes précipitations le long des côtes orientales de l'île. 

Les alertes cycloniques ont toutes été levées sur Madagascar. Seule une Vigilance Post Cyclone est maintenue à VATOVAVY FITOVINANY.

PR

  • Source : BNGRC
  • Image d'illustration : Neigel Daivon Alfred

Madagascar

Ajouter un commentaire