Cyclone tres intense faraji 09022021

Un cyclone tropical très intense au mois de février est un fait rarissime

Le 09/02/2021 à 11:37 2

Dans Le coin expert

Faraji entre dans les annales du bassin Sud-Ouest de l'Océan Indien. C'est le premier système à atteindre le stade ultime de cyclone tropical très intense au cours du mois de Février depuis la saison 1978/1979.

Inscrivez-vous, si vous souhaitez être alertés par mail en cas de risque de cyclogenèse ou d'impact sur une zone habitée du Sud-Ouest de l'océan indien. C'est gratuit !

Faraji sauve l'honneur du mois de Février

Faraji qui avait déjà réussi l'exploit de devenir le premier cyclone intense de la saison cyclonique 2020/2021 du Sud-Ouest océan indien, est devenu le premier cyclone très intense pour un mois de Février depuis la saison 1978/1979. En effet, aussi curieux que cela puisse paraître, aucun système dépressionnaire suivi depuis 42 ans dans ce bassin n'a atteint le stade ultime de cyclone très intense au cours d'un mois de Février. Pour rappel, ce stade et le sommet de l'échelle d'intensité du Sud-Ouest océan indien, soit l'équivalent d'un catégorie 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson.

nombre de cyclone tres intense par mois

Nombre de cyclone très intense entre la saison 1978/1979 et 2014/2015. Jusqu'à l'épisode Faraji, aucun cyclone très intense n'avait été observé au cours du mois de Février, qui est pourtant le coeur de la saison cyclonique dans l'hémisphère Sud - CMRS de la Réunion

Faraji est ainsi devenu le 24e cyclone très intense (CTTI) depuis la saison 1978/1979. L'ensemble de ces monstres de puissance ont été observés entre Novembre et Avril, avec un pic en Janvier et Mars. Jusqu'à présent, Février coeur de saison, avait cette étonnante particularité d'être totalement vierge de CTTI.

L'explication proposée par le CMRS de la Réunion pour interpréter cette anomalie, serait une fenêtre d'intensification trop courte. La zone de cyclogenèse étant climatologiquement positionnée très au Sud à cette période, cela laisse moins de temps aux phénomènes pour atteindre des intensités exceptionnelles.

Pas de tendance particulière sur le nombre de CTTI

Il est important de noter que la saison 1978/1979 comme point de départ n'a pas été prise par hasard. C'est à partir de cette période que le bassin Sud-Ouest de l'océan indien commence à disposer de données satellitaires suffisantes pour une ré-analyse complète des systèmes. À partir de ce travail réaliser par le CMRS de la Réunion, on dispose d'une base de donnée fiable. Bien entendu, il est possible que des CTTI ont évolué dans le bassin entre 1967 (début de l'ère satellitaire) et 1978. Toutefois, l'absence de source satellitaire suffisante et de qualité laisse planer des doutes sur l'intensité réelle des phénomènes d'avant 1978.

Nombre de ctti

Nombre de CTTI observé par décennie dans l'océan indien Sud-Ouest. Aucune tendance ne se dégage de manière significative. À noter que la décennie 2000 fut la moins prolifique. Infographie réalisée à partir des données du CMRS de la Réunion.

L'observation d'un cyclone très intense pour la première fois en Février depuis le début de la ré-analyse est-elle le fait d'une évolution du climat ? Aucun élément ne semble aller dans ce sens. Si l'occurrence d'un cyclone très intense est rarissime en Février, le CMRS de la Réunion ne distingue ni de tendance à l'augmentation ni à la diminution sur la période 1978/1979-2014/2015. À noter qu'on dénombre 6 CTTI sur la période 2010/2011-2019/2020, quasiment autant que la période 1980/1981-1989/1990 (6) et 1990/1991-1999/2000 (7). En revanche, la décennie 2000/2001-2009/2010 fut la moins prolifique (4).

Que nous réserve la décennie 2020 ?

La décennie précédente s'était achevée avec l'explosif CTTI Ambali. Celle qui débute avec cette saison cyclonique nous a permis de voir pour la première fois depuis la saison 1978/1979 un CTTI en Février. Rendez-vous à la fin de la saison 2029/2030 pour refaire le point.

PR

bassin sud ouest à la une

Commentaires

  • VELY

    1 VELY Le 10/02/2021

    Bonjour Ce n est pas exact Nous étions à Toamasina en février 1994 je crois le 14 et nous avons vecu Geralda Cyclone très intense de classe 5 : 250 km h etablis 330 km h en rafale La ville a été dévastée ainsi que les environs Nous avons pris l œil Votre article merite donc une correction cordialement Michen
    patrabeson

    patrabeson Le 10/02/2021

    Bonjour. Il y a une erreur dans votre commentaire. En réalité, Géralda a frappé la côte Est de Madagascar le 02/02/1994 au stade de "cyclone tropical intense". Le stade de cyclone très intense n'a pas été atteint en Février mais le 30/01/1994. Forte heureusement le météore s'était affaibli avant de toucher terre, sinon l'impact aurait été encore plus désastreux. Et pourtant, c'était déjà terrible.

Ajouter un commentaire