Quel contexte pour le début de saison cyclonique 2020/2021 du Sud-Ouest océan indien?

12 Septembre 2020 : 05 UTC

Les tendances du centre européen de prévision pour le dernier trimestre 2020, suggèrent des précipitations plus importantes que la normale sur la partie Est de l'océan indien. Probablement une réponse au contexte marqué en fin d'année par une oscillation australe en phase la Nina et un dipôle océan indien négatif. Que peut-on en déduire pour le début de saison cyclonique 2020/2021.

Début de l'intersaison dans l'océan indien Sud

Avec ce mois de septembre, nous entrons dans la période d'intersaison dans l'océan indien Sud. Durant les prochains mois, notre bassin cyclonique évoluera progressivement en configuration estivale. C'est également la période où l'on commence à guetter les premières indications pour la prochaine saison cyclonique dans l'hémisphère Sud. Dans cette optique, anticiper l'évolution de certains facteurs climatiques ayant une influence sur l'activité cyclonique dans l'océan indien est capital, notamment l'oscillation australe et le dipôle océan indien.

La nina iodSelon les dernières tendances, le dernier trimestre Octobre/Novembre/Décembre devrait se dérouler dans un contexte La Nina et Dipôle océan indien négatif (voir ci-dessus). Selon le Bureau Of Meteorology australien qui se base sur plusieurs modèles de prévision, suggère un épisode La Nina atteignant son pic en Novembre/Décembre. Une oscillation australe en phase la Nina signifie une anomalie négative de la température de la surface du pacifique équatorial. Quant au dipôle océan indien, il devrait être à la limite d'un niveau négatif déclaré toujours d'après le BOM.

Un contexte La Nina et IOD+

Cette situation est à l'opposé du contexte qui a avait prévalue en début de saison cyclonique dernière. Ce contexte se caractérise par une activité pluvio-orageuse déplacée vers la partie orientale de l'océan indien. Les dernières tendances du centre européen de prévision météorologique à moyen termes (CEPMMT) semble confirmer cette théorie. Pour le dernier trimestre 2020, le CEPMMT simule une anomalie pluvieuse positive sur l'Est de l'océan indien (très marquée sur l'Indonésie) et neutre à négative sur la partie occidentale. Même topo pour le champ de pression, avec une anomalie fortement négative sur l'hémisphère oriental de l'océan indien et une anomalie positive dans la région subtropicale occidentale.

CepmmtCette situation indique un contexte a priori normal sur l'Est de l'océan indien, zone habituelle de cyclogenèse pour les systèmes de début de saison. Cela pourrait signifier potentiellement un début de saison cyclonique dans les temps. Toutefois, il serait prématuré d'en faire des conclusions sur le début de la saison cyclonique 2020/2021. En effet, d'autres facteurs climatiques de plut petite échelle entre également en compte et dont il n'est pas possible de simuler l'évolution à long termes.

Octobre le début de la valse de prévision pour la saison cyclonique 2020/2021

À partir du mois d'octobre, les différentes agences météorologiques de l'océan indien Sud publieront leurs prévisions d'activité cyclonique pour 2020/2021. C'est le Centre Météorologique Régional Spécialisé Cyclone (CMRS) de la Réunion qui conclura cette salve de prévision avec ses tendances d'activité vers la mi-novembre, un moment toujours très attendu par les passionnés de la zone océan indien Sud-Ouest.

PR

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire