Comment Météo-France surveille la marée noire affectant l'île Maurice ?

08 Août 2020 : 10h (Mascareignes)

L'île Maurice est en proie à une inédite marée noire, suite à la fuite d'hydrocarbures s'échappant d'un navire japonais échoué au Sud-Est de l'île. Suivre et anticiper l'évolution de cette nappe d'hydrocarbures est primordiale afin d'évaluer les risques de propagation. Dans cette optique, Météo-France dispose d'un outil capable de réaliser des simulations de dispersion.

Un modèle qui simule la dispersion de la nappe d'hydrocarbures

L'île Maurice fait face à une grave crise environnementale liée à la propagation d'une nappe d'hydrocarbures dans ses lagons. Cette pollution provient d'un vraquier échoué au Sud-Est de l'île depuis deux semaines. Comment on est-on arrivé à une telle situation ? De nombreuses questions sont posées et la polémique enfle. Mais pour l'heure, la surveillance de la dispersion de cette nappe d'hydrocarbures dans l'Océan Indien est la priorité, car, à seulement 200 km de Maurice se trouve les côtes réunionnaises. C'est à Météo-France que revient cette lourde tâche qui dispose d'un outil appelé MOTHY, spécialement dédié à ce type de situation.

Mare e noire ile maurice

Le vraquier japonais Wakashio laissant échapper des nappes d'hydrocarbures dans le lagon mauricien au large de Pointe d'Esny- Gouvernement de l'île Maurice -

En 1994, Météo France devient responsable du suivi de la pollution marine sur une portion de l'Atlantique et de la méditerranée. Afin de répondre à cette nouvelle responsabilité, l'agence météorologique développe MOTHY qui est l'acronyme de Modèle Océanique de Transport d'HYdrocarbures. C'est ce système qui est actuellement sollicité pour surveiller et suivre l'évolution de cette marée noire. Dans le cas présent, le modèle atmosphérique IFS du centre européen de prévision et le modèle océanographique MERCATOR ont été sélectionnés pour leur pertinence sur notre zone selon Météo-France.

Quel risque pour la Réunion ?

MOTHY va donc se servir des modèles atmosphériques et océaniques, ainsi que des informations sur le type de polluant et ses caractéristiques pour suggérer une prévision de dispersion. Ainsi, le scénario proposé par le modèle indique que la nappe d'hydrocarbures devrait rester à proximité des côtes mauriciennes ces prochains jours. À ce stade, il n'y a pas de risque de propagation vers la Réunion ou d'autres îles de l'archipel des Mascareignes à courte échéance.

Mothy prevision pollution marine

Présentation du modèle MOTHY développé par Météo-France dans le cadre du suivi de la pollution marine actuelle à l'île Maurice. En noir, la nappe d'hydrocarbures sous surveillance - Météo France

Toutefois, qu'en est-il à plus longue échéance. Est-ce que cette pollution pourrait bien plus tard représenter un risque pour la Réunion qui est l'île la plus proche de Maurice ? Impossible d'y apporter une réponse. D'après Météo-France, la dispersion des polluants en mer est un phénomène complexe à appréhender. Dans l'état de l'art actuel, il serait hasardeux d'établir des prévisions au-delà de quelques jours. Cela signifie qu'il n'y a pas d'autre choix que de suivre l'évolution de la situation et des prévisions au jour le jour.

Il est donc inutile de paniquer ou de contribuer à l'affolement de la population par des effets d'annonces. Il faudra également être prudent vis à vis des fausses rumeurs et autres images diffusées sur les réseaux sociaux n'ayant pourtant aucun rapport avec la crise actuelle.

La France apporte son aide à l'île Maurice

Devant l'ampleur de la catastrophe et le manque d'expérience face à un tel événement, les autorités mauriciennes ont demandé l'aide de la France pour lutter contre cet épisode de pollution marine. Ainsi, dès ce samedi 8 Août, un avion tactique de transport militaire (CASA CN-235) est chargé d'acheminer du matériel de lutte contre la pollution maritime. Le bâtiment de soutien et d'assistance outre-mer Champlain appareillera ce jour pour Maurice, avec du matériel complémentaire dont plusieurs types de récupérateurs ainsi que des barrages absorbants et hauturiers.

PR

Le coin expert

Ajouter un commentaire