MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

16032017

Les cyclones de l'océan indien de plus en plus connectés

La démocratisation d'internet et l'évolution des modes et moyens de communication, permet aujourd'hui de vivre à travers son ordinateur ou son portable un cyclone évoluant à l'autre bout du monde. L'océan indien sud-ouest n'échappe pas à la règle avec de plus en plus de vidéos publiées lors d'épisode cyclonique ce qui lui permet de sortir de l'anonymat. 

Les îles sœurs à la page!

Bien que perdues au milieu de l'océan indien, les îles soeurs (la Réunion & Maurice) sont connectées et avec une population qui a rapidement adopté tous les nouveaux modes et moyens de communication. Ce n'est donc pas étonnant si l'on retrouve plusieurs pages réunionnaises ou mauriciennes gérées par des passionnés sur les réseaux sociaux ou sur la toile qui traitent de météorologie. Il n'est pas étonnant non plus de voir plusieurs vidéos de cyclones tel que GAMEDE, DUMILE, BEJISA, voir même DINA sur le net publiées par des particuliers. Pour le cas BEJISA, nous avons utilisé plusieurs vidéos publiées sur internet pour la réalisation d'un montage vidéo des conditions cycloniques à la Réunion, durant le passage au plus près du cyclone. Ces vidéos peuvent d'ailleurs avoir une audience dépassant les frontières de l'océan indien. C'est le cas d'un petit reportage que nous avons réalisé à l'occasion du passage de la Tempête HALIBA en mars 2015 et qui sera utilisé par la chaîne américaine Weather Channel, dans le cadre d'une émission au cours duquel sera évoquée l'histoire des fortes pluies à la Réunion.

Madagascar rattrape doucement mais sûrement son retard

Le cyclone ENAWO aura été l'occasion de découvrir des images filmées des conditions cycloniques sur le nord-est de Madagascar. Si l'outil internet n'est pas encore à la portée de tous les Malgaches en raison du coup et des contraintes techniques, il est indéniable que la Grande Île est de plus en plus connectée. Certains organismes comme Météo Madagascar ont d'ailleurs compris l'avantage que peut lui apporter les nouveaux outils de communication. On peut constater que la présence de l'agence météorologique sur les réseaux sociaux aura été d'une très grande utilité lors de l'épisode ENAWO, grâce aux bulletins spéciaux diffusés sur Youtube et aux informations régulièrement publiées sur Facebook. La Tempête CHEDZA qui avait frappé les côtes ouest de Madagascar en 2015, avait également été l'occasion de découvrir des images impressionnantes du fleuve Betsiboka en crue. Grace à internet et aux réseaux sociaux, Madagascar ne subit plus de manière anonyme et isolée les cyclones.

Des archives insoupçonnées

Le développement et la démocratisation d'internet permet aussi de découvrir des archives insoupçonnées. Certains vidéastes amateurs qui avaient filmé le passage d'un cyclone par le passé, n'hésitent plus à partager sur la toile leurs films d'époques. C'est ainsi que l'on a pu découvrir le cyclone intense IVAN sur l'île Sainte Marie en 2008. Mais plus rarissime encore, nous avons découvert une vidéo du passage du mythique cyclone GERALDA à Tamatave en Janvier 1994.

fin de l'anonymat

L'océan indien sud-ouest n'est donc plus un bassin cyclonique anonyme. C'est maintenant un bassin branché et connecté, dans lequel ses habitants n'hésitent plus à partager des infos ou des vidéos à destination du monde entier. Tout cela contribue mécaniquement à rendre le bassin sud-ouest de l'océan indien plus visible aux yeux du monde. Pour découvrir d'autres vidéos, visitez notre chaîne Youtube .

PR

Signaler une faute

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire