Eosdis 2

INDE : Un brouillard de pollution visible depuis l'espace

Le Pakistan et le nord de l'Inde font face ces derniers jours à un sévère épisode de pollution. Les conditions climatiques actuelles favorisent cette situation. L'ampleur de ce brouillard de pollution est tel qu'elle est nettement visible depuis l'espace.

KILLER SMOG

Ces dernières jours, New Delhi est en proie à un dramatique brouillard de pollution. En raison de son caractère nocif et dangereux pour la santé, ce brouillard est appelé "Killer Smog". Celui-ci est si dense qu'en plus d'impacter négativement la santé des personnes les plus vulnérables, et d'entraîner jusqu'à la fermeture des écoles, il provoque également des accidents en raison d'une visibilité fortement réduite.

Cyclones ocean indien

Image satellite animée mettant en évidence le dramatique "killer smog" sur le Pakistan et L'Inde (CIMSS)

Les conditions climatiques prévalant actuellement sur la péninsule sont à l'origine de cette situation. La position de l'anticyclone dont le centre de la circulation se situe au sud-ouest de New Delhi, conduit à imposer des conditions de vent faible dans la région de la capitale. En conséquence, la pollution générée par l'activité humaine, peine à s'évacuer et s'accumule dans l'atmosphère selon les explications du service météorologique de l'Inde (IMD).

Une situation qui se répète chaque année

Selon les prévisions, des vents plus robustes de secteur nord-ouest devraient progressivement s'installer et balayer la région dans l'après-midi de vendredi. A partir de là, la situation climatique piégeant la pollution laissera place à des conditions plus propices à une diminution du niveau de pollution selon l'IMD. Néanmoins, cette épisode sévère met en exergue un véritable problème touchant l'Inde. Chaque année, le mois de novembre qui annonce la période hivernale dans l'océan indien nord, est également synonyme de dégradation de la qualité de l'air. Une situation récurrente, impactant la vie et la santé de la population, mais qui pourtant se répète année après année sans que cela ne semble choquer, voire, émouvoir les premiers concernés et les premières victimes de ce mortifère brouillard. 

PR

  • Source : IMD / timesofindia.indiatimes.com
  • Image d'illustration : NASA

Inde