MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

 

Bingiza 1

Les saisons peu actives dans le bassin sud-ouest depuis 30 ans

Cette première partie de la saison cyclonique 2016/2017 du bassin sud-ouest de l'océan indien est particulièrement pauvre en activité. Dans ces prévisions publiées à la mi-novembre, Météo France tablait sur une saison avec une activité cyclonique inférieure à la moyenne saisonnière. Néanmoins, une saison peu active ne signifie pas absence de danger, bien au contraire.

8 saisons en dessous de la moyenne au cours des 30 dernières années

Le bassin sud-ouest de l'océan indien va de 30°E à 90°E et de l'Equateur à 40°S. Cette vaste zone est sous la responsabilité du Centre des Cyclones de la Réunion qui a la mission d'y assurer la veille cyclonique. Au cours des 3 dernières décennies (de la saison cyclonique 1985/86 à 2015/16), nous avons répertorié pour le bassin sud-ouest 8 saisons avec un nombre de système baptisé inférieur à la normale saisonnière. Pour rappel, l'activité moyenne est d'environ 9 systèmes cycloniques par saison. Au cours de ces 8 saisons, c'est 2010/11 qui détient le record d'inactivité avec seulement 3 phénomènes baptisés sans compter une Dépression Subtropicale non baptisée qui a évolué au cours du mois d'avril 2011. 

Ci-dessous les saisons cycloniques en dessous de la moyenne saisonnière depuis la saison 1985/86. *A noter que la colonne "systèmes non baptisés" correspond aux perturbations ayant atteint au moins le stade de Tempête Modérée ou Dépression Subtropicale et qui n'avaient pas été baptisés à l'époque.

SAISON NBR SYSTÈMES BAPTISES NBR SYSTÈMES NON BAPTISES* TOTAL
1986/1987 5 1 6
1990/1991 7 1 8
1997/1998 7 1 8
1998/1999 5 1 6
2000/2001 5 2 7
2005/2006 5 2 7
2010/2011 3 1 4
2015/2016 7 1 8

Des cyclones qui ont marqué au cours de ces saisons peu actives

Après avoir répertorié les saisons les moins actives au cours de ces 30 dernières années, nous avons voulu voir si au cours de ces saisons, les terres habitées avaient été plutôt épargnées. Pour se faire, nous avons retenu uniquement les systèmes qui sont passés à moins de 100 km d'une région habitée et avec une intensité au minimum de Tempête Tropicale Modérée. Il se trouve que sur ces 8 saisons les moins actives, seulement 1 (2000/01) a été clémente pour les populations. Toutes les autres ont vu au moins 1 système affecter des zones habitées. Certains d'entre eux ont même marqué fortement les esprits. Parmi les plus frappants, il y a le cyclone CLOTILDA (Fev 1987) qui frappa durement la Réunion, le cyclone BELLA (Jan 1991) qui balaya Rodrigues ou encore le cyclone BINGIZA (Fev 2011) qui sema la désolation dans le nord-est de Madagascar. On peut également parler du cas de cette Tempête non baptisée de février 2006 qui était passée à 70 km au nord de l'île Maurice. Pour des raisons inconnues, le Meteorological Mauritius Services n'avait pas baptisé à l'époque le phénomène, alors que le CMRS de la Réunion estimait que ce système avait atteint  au plus fort de son intensité le stade de Forte Tempête Tropicale. Et que dire de 2015/16 qui a vu le monstre FANTALA plonger les Farquhar dans le chaos. 

Maintenir sa vigilance

Tout ces exemples nous rappelle que malgré une saison cyclonique peu active, il existe toujours un risque pour les terres habitées. Si la première partie de cette saison cyclonique 2016/17 s'avère comme faible en activité, les populations du bassin sud-ouest de l'océan indien se doivent d'être toujours vigilantes et de suivre avec attention l'actualité cyclonique du bassin. Avec l'entrée progressive dans le coeur de la saison, le risque cyclonique augmente. Il suffit d'un seul cyclone pour transformer une saison que l'on pensait calme et inoffensive en une saison cauchemardesque.

PR

Source : Firinga.com / Meteo France

flashback

Commentaires

  • Jerome
    • 1. Jerome Le 18/01/2017
    Merci pour ce travail de mémoire, il vrai que l'on oublie vite le risque. On espère de tout cœur que les cyclones nous oublient pour longtemps, la végétation est devenue grande, surtout à Maurice.

Ajouter un commentaire