Ivan

Le cyclone tropical intense IVAN balayait Madagascar il y a 10 ans

Il y a 10 ans, lors de la saison cyclonique 2007/2008, le bassin sud-ouest de l'océan indien était en mode actif. Contrairement à cette année, le mois de février 2008 était le théâtre d'une activité cyclonique significative, matérialisée par les cyclones HONDO et surtout  IVAN qui frappa de plein fouet l'île Sainte-Marie.

HONDO puissant et loin des terres habitées

Contrairement à ce que pourrait laisser croire la situation actuelle, le mois de février est statistiquement le mois le plus actif du bassin sud-ouest de l'océan indien. Il y a 10 ans, l'activité sur le bassin était digne d'un mois de février, avec l'évolution de deux cyclones tropicaux majeurs. Le premier système de ce mois de février 2008 fut le cyclone tropical intense HONDO. L'intensité maximal  atteint par le météore fut remarquable, avec au plus fort de son intensité des vents moyens de l'ordre de 213 km/h, associés à des rafales de 296 km/h.

Image infrarouge du cyclone tropical intense HONDO le 08/02/2008 à 2256z (NRL)

Image infrarouge du cyclone tropical intense HONDO le 08/02/2008 à 2256z (NRL). L’œil est pur et au contour régulier signe qu'on est bien là en présence d'un système puissant.

Ce système a fort heureusement fait parler la poudre loin de toutes terres habitées, restant à l'Est de 80E durant sa phase de maturité. Après un parcours qui l'a vu plonger jusqu'à atteindre 24° de latitude sud, les restes de HONDO vont être rejetés vers le nord-ouest puis l'ouest au point d'atteindre l'archipel des Mascareignes. Arrivé à proximité des îles sœurs, le système connaît une nouvelle cyclogenèse jusqu'au stade de dépression tropicale. Le stade de tempête tropicale modérée n'était pas loin d'être de nouveau atteint.

IVAN le terrible frappe Madagascar

Peu de temps après le baptême de HONDO, un deuxième système va se former sur le bassin, cette fois-ci beaucoup plus près des terres habitées et être baptisé IVAN le 7 février 2008. Les modèles de prévision numérique sont au départ pessimistes pour Maurice et la Réunion, avec des simulations proposant un impact significatif pour les îles sœurs. Finalement, après plusieurs fluctuations au niveau de l'intensité, IVAN choisit de frapper Madagascar.

Il faudra attendre le 14 février, pour que le système se décide à s'intensifier significativement. Dans le même temps, après avoir tergiversé plusieurs jours au nord-est des Mascareignes, IVAN adopte une trajectoire ouest sud-ouest, qui emmènera le météore droit vers Madagascar. Sur son parcours, le système se renforce jusqu'à atteindre le stade de cyclone tropical intense avant impact. IVAN qui est alors devenu un puissant et dangereux cyclone, frappe de plein fouet l'île Sainte-Marie dans la matinée du 17 février 2008 avec des rafales supérieures à 200 km/h.

Un mois de février 2018 peu actif

L'activité cyclonique au cours de ce mois de février 2018 est en dessous de la normale saisonnière. Après CEBILE qui a évolué au cours des premiers jours du mois, l'activité cyclonique a plongé dans un état de léthargie, sous l'effet d'une phase sèche marquée de l’oscillation de Madden-Julian (MJO). 

Le retour prochain d'une phase humide, devrait aider au redémarrage de l'activité cyclonique sur le bassin sud-ouest de l'océan indien. Pour rappel, dans sa réactualisation des tendances pour la saison cyclonique 2017/2018, le centre des cyclones de la Réunion envisage un réveil du bassin pour la fin février voire début mars, une activité cyclonique dont la localisation devrait rester à proximité des terres habitées et des trajectoires majoritairement paraboliques.

PR

  • Source : CMRS de la Réunion / JTWC / NRL
  • Image d'illustration : Image du 17/02/2008 à 0300z (NRL)
E-mail

flashback

Ajouter un commentaire