SITE D'INFORMATION SPECIALISE SUR LES CYCLONES TROPICAUX ET L'OCEAN INDIEN

 

Cyclone BONDO il y a 10 ans

Décembre 2006 un mois marqué par le puissant cyclone BONDO

Il y a 10 ans, le Cyclone Tropical Très Intense BONDO évoluait dans le bassin sud-ouest de l'océan indien. Premier système majeur, mais aussi première menace sérieuse de la saison cyclonique 2006/07 pour les terres habitées. Ce cyclone aura impacté sur son trajet la dépendance mauricienne d'Agalega, les Îles extérieures Seychelloises et tout le nord-ouest de Madagascar. BONDO fut le cyclone le plus puissant de cette saison cyclonique.

Formation et évolution

Les prémices de BONDO sont visibles dès le 15 décembre 2006, sous la forme d'une zone de convection mal organisée dans le secteur des Chagos. Les choses évoluent dans la nuit du 16 au 17. Le système devient une Perturbation Tropicale avec des bandes de convection s'enroulant autour d'un centre de basse couche. Evoluant dans un environnement favorable, la Perturbation s'organise tout en se déplaçant en direction de l'ouest jusqu'à atteindre le stade de Tempête Tropicale Modérée le 18 décembre à 12utc. A partir de là, l'intensification s'emballe. Après une phase d'intensification ultra rapide, Météo France estime le stade de Cyclone Tropical Intense atteint dans l'après-midi du 19. Pour le site Firinga.com, le stade de Cyclone Tropical Très Intense est même atteint à 18 utc. L'oeil du cyclone passe à 45 km au sud d'Agalega dans la nuit du 19 au 20. Fort heureusement, la taille extrêmement réduite du phénomène, permet à la dépendance Mauricienne d'éviter les vents les plus violents de BONDO. D'après les relevés de la station d'Agalega, la rafale maximale observée ne fut que de l'ordre de 74 km/h pour une pression de 990 hpa à 22 utc. Cela est dérisoire dans la mesure ou le système générait des rafales supérieures à 300 km/h. Le 21 décembre, le cyclone s'affaiblit en raison d'un cycle de l'oeil. Au cours de cette journée, BONDO impacte les Farquhar ou 35 personnes sur les 43 résidents avaient été évacuées. Les autres restèrent sur place à l'intérieur d'un bunker. Le système bifurque vers le sud-ouest permettant à Mayotte d'être définitivement hors de danger. Dans le même temps, l'affaiblissement s'accélère en raison d'un cisaillement de sud-est de plus en plus fort. Si le changement de cap est une bonne nouvelle pour l'archipel des Comores, il est en revanche une mauvaise nouvelle pour Madagascar, d'autant plus que BONDO n'a pas dit son dernier mot.

Cyclone BONDO le 19/12/06 à 21h11 utc

Le cyclone très intense BONDO au sud d'Agalega le 19 déc à 2111 utc (NRL)

La Grande Île durement touché

Le 23, BONDO est à quelques encablures de la pointe nord de Madagascar. Après une phase d'affaiblissement rapide, le système reprend du poil de la bête alors qu'il longe les côtes nord-ouest de Madagascar. Un oeil est de nouveau visible et le stade de Cyclone Intense est sans doute de nouveau atteint à 18 utc selon le site Firinga.com. Après avoir poursuivi un cap sud-ouest, BONDO finit par toucher terre le jour de Noël à 30 km au nord de la ville de Mahajunga dans l'après-midi. Une rafale de 155 km/h est enregistrée sur la ville et il y tombe 179 mm en 24H. BONDO aura influencé le temps sur le nord-ouest de Madagascar durant son périple à proximité de la Grande Île. Le Bureau National pour la Gestion des Risques et Catastrophes fait état de 11 morts et plus de 20 000 sans abris. 

Le premier mais pas le dernier

La saison cyclonique 2006/2007 commençait mal pour Madagascar. BONDO était le premier cyclone à frapper l'Île Rouge de plein fouet et à provoquer les premières victimes de la saison. Malheureusement, il ne sera pas le dernier. L'avenir nous montrera que le pire est encore à venir dans cette saison 2006/2007 pour Madagascar.

PR

Source : Météo France - Firinga.com - OMM - Eumetsat - NRL

flashback

Ajouter un commentaire