2018 04 24 122400

Vidéo prise au plus fort de la tempête tropicale FAKIR à la Réunion

C'est durant la matinée que la forte tempête tropicale FAKIR s'est déchaînée sur la Réunion. Voici les images des conditions particulièrement dangereuses vécues dans l'Est de l'île, au moment de la dégradation maximale. Vent violent, pluie intense, orage et forte houle au programme de cette vidéo.

Alors que les prévisions de départ annonçaient un système d'intensité modéré, c'est finalement une forte tempête tropicale qui aura impacté directement la Réunion. FAKIR a déjoué les pronostics en résistant au cisaillement censé le déstructurer avant de passer au plus près des îles soeurs.

La vitesse de déplacement ultra rapide a permis à la tempête d’atténuer les vents violents en altitude qui devaient décapiter le système. Résultat, c'est à la surprise générale que FAKIR déboule sur la Réunion encore vigoureux et prêt à en découdre. C'est en début de matinée que le mur de l’œil commence son survole de la partie orientale de l'île.

Des conditions cycloniques ont donc déferlé sur plusieurs secteurs de l'île intense, avec des rafales dépassant largement les 150 km/h par endroit. La vidéo ci-dessus montre les conditions qui ont prévalu sur la ville de Saint-André au moment du maximum de la dégradation.

La houle cyclonique en fin de vidéo a été filmée sur le front de mer de Saint-Denis. Chose inhabituelle, cette houle est arrivée brutalement après le passage de la tempête. Généralement, la houle cyclonique précède l'arrivée d'un cyclone ou d'une tempête comme une onde de choc, ce qui n'a pas été le cas cette fois-ci.

Retour à la normale

FAKIR est un système hors du commun à plusieurs titres. Une tempête impactant directement la Réunion à la fin avril et arrivant du nord-ouest c'est du jamais vu. Sa vitesse de déplacement supérieur à 40 km/h aura rendu l'épisode bref mais intense. 

Au delà des nombreux dégâts, inondations, coupures de courant et impacts sur le réseau routier, on déplore malheureusement deux victimes dans le sud de l'île suite à une coulée de boue qui a ensevelie l'habitation d'un jeune couple.

A 16h, FAKIR était à plus de 200 km au sud-est de la Réunion. La météo est à présent revenue à une situation normale, ce qui semble complètement irréaliste quand on pense qu'une tempête tropicale forte a balayé l'île ce matin. Preuve de ce retour à la normale, toutes les vigilances sont levées à 18h.

A noter que si FAKIR avait eu la mauvaise idée de passer sur ou à proximité ouest de la Réunion, les conséquences météorologiques auraient été plus dures encore, avec notamment des vent nettement plus violents.

PR

Source : Météo France Océan Indien

Fakir en chiffre

Cumuls pluviométriques significatifs sur 12h relevés à 13h (loc)  : 337 mm au Baril, 240 mm à Piton Saint-Leu, 353 mm à la Plaine des Makes, 156 mm à Gillot, 305 mm à Chemin de Ceinture et 392 mm dans les Hauts de Sainte-Rose.

Rafales significatives relevées mardi matin : 176 km/h à Gros-Piton Sainte-Rose, 171 km/h au Piton Maido, 156 km/h à Saint-Benoit, 151 km/h à Bras-Panon, 150km/h à Bellecombe, 136 km/h au Port, 121 km/h à la Plaine des Palmistes,  115km/h à Pierrefonds et 109 km/h à Gillot.

Réunion

Commentaires

  • Steve
    • 1. Steve Le 27/04/2018
    Trop de malédiction sur cette île à l'île de la Réunion, bondié fatiguer porte le poid lourd la, bah i fé un manière pour que créole i comprend... mais créole lo zié lé bouché, Gloire à Dieu que mon ti pays i vas bien malgré mié loin de l'île.

Ajouter un commentaire