MEDIA SOCIAL SPECIALISE SUR LES CYCLONES ET LES EVENEMENTS METEOROLOGIQUES DANS L'OCEAN INDIEN ET LE MONDE

CTI EMEARUDE le 17 mars 2016

Un nouveau modèle de prévision

Ce vendredi 7 octobre, notre équipe était conviée dans les locaux de Météo France, pour la présentation du Modèle de prévision numérique AROME Océan Indien. Ce modèle dit à « maille fine », devrait permettre une avancée majeure dans la prévision cyclonique et l’anticipation d’autres phénomènes météorologiques dangereux. L’enthousiasme des prévisionnistes de Météo France en dit long sur les perspectives nouvelles que propose ce nouveau système de prévision.

C’est quoi un modèle de prévision

Un modèle de prévision numérique est un logiciel qui permet de simuler l’état futur de l’atmosphère. Pour cela, les modèles découpent l’espace en grille. La largeur de la maille (résolution horizontale) ainsi que le nombre de niveaux (résolution verticale) détermine la qualité d’un modèle. Entre les points d’une maille, il faut imaginer un cube qui contiendra les données initiales observées (température, pression, humidité, direction du vent etc…). Ces données, permettront d’effectuer les simulations à partir de calculs complexes. Plus la maille est fine, meilleure sera la qualité des simulations et meilleures seront les prévisions. C’est là que se trouve tout l’intérêt du modèle AROME Océan Indien, qui est un modèle à maille fine de 2.5 km avec 90 niveaux. Jacques ECORMIER, prévisionniste à Météo France, nous explique que « l’intérêt d’avoir un tel outil est de pouvoir anticiper et localiser les phénomènes météorologiques dangereux comme les fortes pluie ou le vent ». AROME Océan Indien qui a été déployé par Météo France à la mi-février 2016, est capable de prendre en compte le type de surface qui influence directement les conditions météorologiques, mais il est également capable de mieux simuler les orages.

Domaine du modèle AROME océan indien (Météo France)

Un outil fondamental dans la prévision cyclonique

Ce nouveau système de prévision numérique du temps, devrait apporter une grande avancée dans le domaine de la prévision des cyclones tropicaux pour le bassin sud-ouest de l’océan indien. Pour Denis ROY, prévisionniste cyclone « grâce à cette résolution de 2.5 km, ce modèle doit être capable de reproduire les phénomènes de petite échelle qui se produisent au cœur du vortex d’un cyclone, (…) de proposer une meilleure représentation de l’intensité maximale, une meilleure représentation de l’extension des vents qui accompagnent un cyclone et une meilleure simulation des précipitations qui sont un paramètre important associé au système cyclonique ». AROME Océan Indien devrait également être capable d’anticiper les variations brusques d’intensité, tel que les processus d’intensification rapide ou les cycles de remplacement de l’œil, qui dans les modèles précédent étaient mal ou pas simulés. Ce modèle a connu son baptême du feu lors de l’exceptionnel épisode FANTALA, un test grandeur nature plus que concluant. En l’occurrence, AROME avait très bien simulé l’intensité maximale du cyclone, le champ des vents, les structures pluvieuses internes et externes du phénomène et même un cycle de remplacement du mur de l’œil. Ceci explique les grands espoirs placés sur ce modèle par Météo France.

 

Les différentes résolutions (Météo France)Simulation du cycle de l'oeil de FANTALA par AROME (Météo France)

De meilleures prévisions pour la Réunion

Ce modèle à maille fine permettra également de meilleures prévisions pour la Réunion au niveau des précipitations, du vent et des nuages de basse couche. AROME Océan Indien sera donc un apport indéniable pour les autorités en cas de crise, pour les usagers aéronautiques, pour les clients professionnels dans les secteurs d’activité variés (énergie, transports, BTP, agriculture…), mais aussi pour les citoyens.

PR

Source : Météo France

météo france

Ajouter un commentaire