Tempête tropicale MEKUNU direction la péninsule arabique

La cyclogenèse qui s'était déclarée en mer d'Arabie a comme attendu abouti sur la naissance de la tempête tropicale MEKUNU. Il s'agit du second système baptisé de cette saison cyclonique 2018 de l'océan indien nord. La péninsule arabique est en ligne de mire de ce système qui est prévu nettement se renforcer.

MEKUNU 2e système de la saison cyclonique 2018

Tout se passe pour l'instant comme prévu. La zone suspecte initialement numérotée 92A s'est rapidement organisée durant la journée d'hier (mardi 22 mai) pour être finalement baptisée MEKUNU par le Centre Météorologique Régional Spécialisé Cyclone de (CMRS) de New Delhi hier soir.

Ce matin, ce système qui évolue en mer d'Arabie était positionné par 11.00N et 56.00E, soit à environ 300km au sud-est de l'île de Socotra et 700 km au sud sud-est de Salalah (Oman). MEKUNU se déplaçait en direction du nord-ouest à la vitesse de 11km/h.

MEKUNU : Prévision de trajectoire ©IMD

Selon le CMRS, la pression centrale était estimée à 994 HPa, les vents moyens soutenus de l'ordre de 45kt (83 km/h) associés à des rafales de 55kt (excédant les 100 km/h). 

Impact d'ici 72h sur la péninsule arabique

L'ensemble des données disponibles à l'heure actuelle converge vers une poursuite de l'intensification du système. MEKUNU évolue dans des conditions environnementales relativement favorables (température de la surface de l'eau entre 29 et 31°c, cisaillement verticale faible à modéré et bonne divergence d'altitude). Les récentes images vont dans ce sens avec une signature satellitaire en constante amélioration et avec à présentl'amorce d'un point chaud au coeur de la tempête.

Image satellite MEKUNU du 23/05/2018 à 0330z ©EUMETSAT

Image satellite MEKUNU du 23/05/2018 à 0330z ©EUMETSAT - Le système commence à avoir une belle allure

Le CMRS continue de suggérer que le système se renforce et atteigne le stade de cyclone tropical ces prochaines 24h. L'atterrissage sur la péninsule arabique samedi matin à proximité de Salalah sur le sultanat d'Oman est pour l'instant envisagé, même si il reste encore de l'incertitude et une marge d'erreur très importante à une telle échéance.

Pour l'heure, un impact direct aussi bien sur les côtes sud d'Oman que sur les côtes sud-est du Yémen est encore possible.

PR

  • Source : CMRS New Delhi
  • Image d'illustration : réalisée à partir des images EUMETSAT

 

bassin nord

Ajouter un commentaire