SITE D'INFORMATION SPECIALISE SUR LES CYCLONES TROPICAUX ET L'OCEAN INDIEN

Image du cyclone bansi au nord de lareunion iss nasa1

Prévisions pour la saison cyclonique 2015/16 selon Mété France

Météo France Réunion, qui est l'agence officielle pour le suivi des cyclones évoluant dans le bassin sud-ouest de l'océan indien, vient de publier ses prévisions pour la saison cyclonique 2015/16. Nous avons enfin droit à des prévisions très détaillées et très bien expliquées. Nous ne pouvons que leur tirer notre chapeau devant le travail réalisé. Voici donc les grandes lignes du scénario probable prévu par Météo France, pour la saison cyclonique 2015/16 du bassin sud-ouest de l'océan indien.

Météo France Réunion

 

Un nombre de systèmes prévu en dessous ou proche de la moyenne saisonnière

Nombre de système prévu

Probabilité du nombre de système pour la saison (Météo France)

L'objectif de Météo France est de dégager les grandes lignes de ce que devrait être la saison cyclonique à venir. En premier point le nombre de système pour la saison. Selon l'agence, le scénario privilégié est une saison en dessous ou proche de la normale (probabilité à 70% d'avoir entre 6 et 10 systèmes).

La zone de cyclogenèse privilègiée

Zone de cyclogénèse privilégiée

Zone de cyclogénèse privilégiée (Météo France)

Autre élément important à déterminer, est la zone de naissance des systèmes. Des cyclogenèses à l'est du bassin, présentera moins de risque pour les zones habitées que des cyclogenèses à l'ouest. Pour la saison cyclonique 2015/16, la zone centrale du bassin (entre 60E et 77E) devrait être privilégiée, ce qui tend à rapprocher l'activité cyclonique des régions habitées.

Le type de trajectoire privilégié

Trajectoire cyclone BEJISA

Exemple de trajectoire méridienne sur un axe nord sud (Météo France)

Dernier élément ayant son importance dans la prévision saisonnière, est le type de trajectoire privilégié. Des trajectoires de type zonal (Est vers l'Ouest) permettront au système de bénéficier plus longtemps de conditions favorables pour atteindre des intensités majeures. Par contre, des trajectoires de type Méridiennes (composante sud), vont bien souvent, laisser peu de temps à un système d'atteindre des intensités importantes car rencontrant assez rapidement des conditions environnementales défavorables dans les latitudes basses. Pour la saison cyclonique 2015/16, le type de trajectoire méridienne est privilégié par Météo France. La saison pourrait même avoir des similitudes avec la saison 2014/15, puisque Météo France envisage également des trajectoires vers l'Est. 

Une saison marquée par un El Nino fort à très fort

Clotilda

Cyclone CLOTILDA sur le point de frapper la Réunion, saison 1986/87 marquée aussi par un El Nino Fort (Firinga.com)

Si vous nous suivez régulièrement, vous êtes sans doute au courant que nous connaissons actuellement un phénomène El Nino très marqué, vraisemblablement un des plus important de l'histoire et qui devrait atteindre son apogée en fin d'année 2015. Ce phénomène qui a des conséquences sur le climat au niveau planétaire, affecte également de façon très net le degré d'activité cyclonique dans certains bassins (activité fortement en hausse dans le Pacifique et au contraire fortement diminuée dans l'Atlantique). L'impact sur l'activité cyclonique dans l'océan indien sud-ouest est selon Météo France plus difficile à évaluer. L'agence rappelle que "les deux derniers événements El Nino forts se sont soldés par des saisons à l’activité cyclonique basse, voire très basse (saison 82/83 et saison 97/98), mais pour des événements un peu moins forts, on obtient une gamme de réponses assez large en terme d’activité cyclonique (91/92 normale, 86/87 saison très peu active, 94/95 saison active)". 

 

Deux facteurs environnementaux seront à suivre au cours de cette saison. D'un côté, l'anomalie de température de la surface de l'océan qui est prévue être positive (plus chaud que la normale). En générale, ce paramètre tend à favoriser l'intensification des cyclones. D'un autre côté, la situation en altitude pourrait être défavorable, en raison de la position du jet d'ouest subtropical (anomalie d'ouest) qui est source de cisaillement virulent, avec comme conséquence d'inhiber les cyclogenèses ou contrarier le développement d'un système. Bien entendu, ses prévisions ne doivent en aucun cas entraîner une baisse de la vigilance de la part des habitants du bassin sud-ouest de l'océan indien. Météo France appuie lourdement sur le fait, que l'on peut avoir une saison active sans qu'il n'y ait d'impact sur les zones habitées, ou à contrario, avoir des catastrophes lors de saison peu active (CLOTILDA à la Réunion 1986/87 - ELINAH à Mohéli 1982/83).

 

PR 

Le communiqué de presse complet de Météo France

Prévision saison cyclonique

Ajouter un commentaire