Pourquoi la saison des ouragans du Pacifique Est 2018 est-elle exceptionnelle?

Pour la première fois depuis 1992, la lettre X de la liste des noms des ouragans du Pacifique Est a été utilisée!

Ouragans pacifique est 2018

XAVIER succède à XAVIER

Vendredi dernier, une tempête tropicale a été baptisée dans le Pacifique Est par le National Hurricane Center. XAVIER est le 22e système nommé de cette saison des ouragans 2018 pour ce bassin cyclonique (23 si on rajoute WAKALA du pacifique central).

Le système qui évolue à proximité des côtes Sud-Ouest du Mexique est d'intensité modeste. Les rafales près du centre sont de l'ordre de 100 km/h (sur 1 min) et la pression centrale de 1001 hPa. La trajectoire du phénomène étant prévue s'orienter vers l'ouest, tout impact direct avec les côtes Mexicaines est exclu.

Saison des ouragans 2018 du pacifique est/central

©Université du Colorado

C'est la première fois depuis 1992 qu'est utilisée la lettre X de la liste des noms des ouragans du pacifique Est. Comme le hasard fait bien les choses, la dernière fois que le X fut employée en 1992, le système s'appelait également XAVIER.

Un indice ACE record!

XAVIER est le 3e système à porter un nom en X depuis que l'on nomme les ouragans du pacifique est/central (1985 : XINA, 1992 : XAVIER et 2018 : XAVIER). Avec 23 systèmes, la saison des ouragans 2018 de ce bassin cyclonique est en retrait du record du nombre de système baptisé détenu par la saison 1992 (27).

En revanche, si l'on observe l'indice ACE (Energie Cumulative des Cyclones Tropicaux) qui est plus représentative pour qulifier le niveau d'activé d'une saison, 2018 semble établir un nouveau record. Avec un indice ACE de 313.9 au 03 novembre 2018, le record de 1992 (295.2) tombe malgré ses 27 baptêmes.

Indice ace pacifique est central

Evolution de l'indice ACE cette saison dans le pacifique est/central ©Université du Colorado

Ce qui explique cet ACE record, est la longue durée de vie des ouragans générant un indice ACE élevé. Dans le même temps, les tempêtes à indice faible ont eu des durées de vie très courtes.

Pourquoi des ouragans intenses aussi résistants?

La température de la surface (SST) du pacifique est une première raison pouvant expliquer ces nombreux et résistants cyclones intenses dans cette zone. Une constante à des SST supérieures à la normale a été observée depuis le début de la saison des ouragans 2018 du pacifique. Mais plus important encore que la température de l'océan, ce sont les conditions en haute troposphère qui ont sans doute été les plus déterminantes cette saison.

La situation en haute altitude a présenté une profonde anomalie négative de potentiel de vitesse (VP200) sur le pacifique Est à partir de septembre. Ce contexte a favorisé le développement d'une robuste activité convective et une faiblesse du cisaillement d'altitude normalement hostile aux cyclones tropicaux.

Cela explique également la difficulté qu'on eu les ouragans de l'Atlantique à se développer au cours de cette saison 2018. Contrairement à ce qui a été observé du côté pacifique, des conditions durablement cisaillées ont empêché les systèmes de se développer sans contrainte. Pourtant, cela n'a pas empêché les Etats-Unis de subir le terrible ouragan MICHAEL.

PR

Source : NHC / Université du Colorado / Weather Channel 

ouragan

Ajouter un commentaire