Nana, Omar et des ondes tropicales... l'Atlantique Nord est bouillonnant

02 Septembre 2020 : 05 UTC

La saison des ouragans 2020 continue d'enchaîner à vitesse grand V. Après Marco et Laura, voici les tempêtes Nana et Omar. La première est suivie de près car elle va frapper l'Amérique centrale. Dans l'Atlantique tropical, des ondes tropicales sont également sous surveillance.

Nana menace le Belize

Cette saison des ouragans 2020 est chargée. Les phénomènes tropicaux s'enchainent alors que nous sommes dans le coeur de la saison cyclonique pour ce bassin. Après que le violent ouragan Laura ait balayé la Louisiane, une tempête dénommée Nana est sous haute surveillance dans la mer des Caraïbes. Derrière ce petit nom sympathique, se cache peut-être un système qui pourrait faire mal. En effet, la tempête semble avoir le potentiel pour approcher voir atteindre le stade d'ouragan.

Tropical storm nana

La tempête tropicale NANA en mer des Caraïbes le 01/09/2020 à 22UTC - RAMMB

Nana devrait suivre une trajectoire orientée vers l'Ouest. Une solide dorsale subtropicale est positionnée au Nord de la tempête. Celle-ci agit comme une infranchissable barrière, forçant le système à se déplacer vers l'Amérique centrale. L'ensemble des modèles de prévision s'accordent sur ce scénario. À ce stade, un atterrissage sur les côtes du Belize Jeudi est l'option la plus probable.

Trajectoire tropical cyclone nana

L'ensemble des réseaux de trajectoire de différents modèles de prévision sont menaçants pour le Belize - HFIP

L'enjeu des prochaines heures sera de surveiller le taux d'intensification. Plus son renforcement sera rapide, plus augmente le risque d'un impact majeur. Mais dans tous les cas, même un système d'intensité modérée peut être dangereux en raison des pluies générées. Il suffit de se remémorer la tempête Amanda qui malgré une intensité que l'on peut qualifier de modeste, fut meurtrier pour l'Amérique centrale suite à des précipitations diluviennes.

Des ondes tropicales sous surveillance

D'autres systèmes sont sous surveillance en même temps que Nana. Sur le Nord du bassin, la tempête Omar est devenue le 15e phénomène baptisé de cette saison des ouragans 2020. Ça commence à faire beaucoup en termes de nombre. Toutefois, en termes d'intensité ça se discute. L'indice ACE qui permet de qualifier une saison d'active ou pas, n'est pas si exceptionnelle que cela pour une saison avec autant de baptême. En cause, le nombre important de système de faible intensité observé. En tout cas, Omar s'éloigne des côtes américaines et ne représente aucun danger pour les terres habitées.

Probabilite cyclogeneses atlantique

Le produit probabiliste du centre européen donne une probabilité de cyclogenèse de 80 à 90% pour les prochaines 72H à proximité des îles du Cap Vert - ECMWF

Pour être complet, quelques mots concernant la situation dans l'Atlantique tropical. Le National Hurricane Hunter suit actuellement deux zones suspectes dans cette partie du bassin. Une première située à mi-chemin entre l'Afrique et l'arc antillais ne semble pas avoir de potentiel d'intensification.

En revanche, la deuxième qui va émerger des côtes africaines pourrait avoir plus de chance de se creuser significativement. La probabilité que le stade de dépression tropicale soit atteint est élevée pour les prochaines 72H, selon les données probabilistes du centre européen.

PR

ouragan

Ajouter un commentaire