Les cyclogenèses vont-elles se marcher sur les pieds dans l'océan indien Sud

2 Février 2020 : 17h30 (Mascareignes) - L'activité cyclonique pourrait repartir dans l'océan indien Sud ces prochains jours. Toutefois, la situation future est relativement floue. Les cyclogenèses attendues pourraient se marcher sur les pieds.

Conditions théoriquement favorables à la cyclogenèse

L'activité orageuse au sein de la zone de convergence intertropicale est bien présente sur toute la largeur de l'océan indien Sud-Ouest. En cause, l'établissement du flux de mousson chaud et humide en provenance de l'hémisphère nord et du flux d'alizé venant des hautes pressions subtropicales au Sud. En se rencontrant, les deux flux ont pour effet de renforcer l'activité dans la ZCIT, zone de naissance des tempêtes tropicales.

Thalweg de mousson

Ainsi, les modèles de prévision numérique suggèrent un ou plusieurs signaux de cyclogenèses dans l'océan indien Sud. Sous l'effet de conditions environnementales favorables, des circulations dépressionnaires vont tenter de se développer au sein de la ZCIT. En revanche, la suite des événements apparaît un peu plus floue. Les modèles sont de plus en plus versatiles, ce qui rajoute de l'incertitude sur le potentiel de développement.

Trop de cyclogenèse tue la cyclogenèse ?

Le problème réside sans doute dans le nombre de système prévu se former au cours des prochains jours. Pour l'heure, les modèles de prévision développent une constellation de petites circulations dépressionnaires au sein du thalweg de mousson. Celles-ci pourraient en fin de compte se marcher sur les pieds et gêner leur développement. Rien n'est donc jouer et le fameux pschit n'est pas encore totalement exclu.

Cycloneoi infographie

En revanche, tous ces systèmes devraient suivre un déplacement orienté vers l'Est Sud-Est à Sud-Est à la queuleuleu. Ils évolueraient au centre de l'océan indien Sud en s'éloignant des terres habitées dans un premier temps. Même si il ne semble pas y avoir de danger direct pour les îles, la prudence reste, quoi qu'il en soit de mise, puisque nous sommes au coeur de la saison cyclonique 2019/2020.

Quand c'est flou, c'est qu'il y a un loup

Un mot concernant la situation à l'extrémité Sud-Est de l'océan indien. Un minimum dépressionnaire est toujours prévu se creuser sur le Nord de l'Australie en fin de week-end, début de semaine prochaine. Le système dépressionnaire ressortirait en mer en milieu ou début de deuxième partie de semaine. Au contact de l'océan indien, le phénomène pourrait alors se creuser. Mais le potentiel de développement a diminué sur les dernières sorties des modèles de prévision, ce qui augmente l'incertitude.

Cycloneoi infographie sud est

Nous verrons au cours des prochains jours si le signal de cyclogenèse reprend du poil de la bête, ou si au contraire, il continue de faiblir. Une trajectoire parabolique est attendue, avec un risque potentiel d'atterrissage sur les côtes Ouest australiennes en fin de semaine ou week-end prochain. Ce phénomène devra donc être suivi de prêt même si des doutes subsistent sur son intensité future.

PR

prévision d'activité cyclonique

Ajouter un commentaire