Harvey radar

Le Texas dans l’œil du puissant ouragan Harvey (cat.4)

L'ouragan HARVEY de catégorie 4, 8e système baptisé de la saison cyclonique 2017 de l'atlantique nord, a touché l'État Américain du Texas dans la nuit. Selon la chaîne de télévision spécialisée weather Channel, c'est le premier ouragan de cette intensité à frapper les États-Unis depuis près de 12 ans.

La situation à 03:00utc

Selon le dernier point effectué ce matin par le CMRS de Miami à 03:00 utc, l'oeil de l'ouragan HARVEY a touché terre entre Port Aransas et Port O'Connor dans l'État du Texas. Localisé par 28.0N et 97.0W, le système se déplaçait en direction du nord-ouest à 11 km/h, générant des vents moyens soutenus sur 1 min de l'ordre de 215 km/h avec des rafales supérieures à ces valeurs. C'est donc un puissant ouragan de catégorie 4, correspondant au stade de cyclone tropical intense, qui a frappé de plein fouet les États-Unis. Les dernières images satellites montrent l'oeil du cyclone toucher les côtes du Texas. Les vents les plus violents et extrêmes liés au phénomène sont situés sur un rayon de 65 km autour de l'oeil, alors que les vents de force tempête s'étendent sur un rayon de 220 km autour du centre selon la National Hurricane Center (NHC). Une station météorologique située à Aransas a récemment relevé des vents moyens soutenus de 178 km/h, et une rafale maxi de 211 km/h. Une reconnaissance aérienne a quant à elle mesuré une pression de 938 mb au coeur du cyclone, démontrant que HARVEY s'était fortement creusé avant l'impact.

Animation satellite de l'ouragan Harvey frappant le Texas (NOAA)

Animation satellite IR de l'ouragan Harvey avec l'oeil touchant les côtes du Texas (NOAA)

Des conditions cycloniques dantesques

Les vents violents du cyclone balayent les régions directement concernées par le coeur du système. C'est dans la ville de Rockport traversée par le mur de l'oeil que les conditions paroxysmiques ont été ressenties. C'est en effet dans cette zone que se situent les vents et les pluies les plus violents associés à ce type de phénomène. Les rafales ont probablement approché les 250 km/h dans cette localité côtière du Texas.

Outre le vent, ce qui préoccupe le plus les autorités, sont les précipitations ainsi que la marée de tempête. Le NHC dans son dernier bulletin ne mâche pas ses mots et s'attend à des inondations catastrophiques en raison des pluies intenses et de la poussée de la marée de tempête générées par HARVEY. Une "storm surge warning" (avertissement de marée de tempête) est en cours pour les zones allant de Port Mansfield à High Island Texas. Selon le NHC, cet avertissement signifie qu'il existe une menace et un danger réel d'inondation pour les populations habitant dans les zones concernées par l'alerte, en raison de la montée et l'avancée des eaux à l'intérieur du littoral. Le Président des États-Unis, D. TRUMP, a rapidement déclaré l’état de catastrophe naturelle, mesure permettant de débloquer les fonds fédéraux et de faciliter l'aide, preuve que le spectre de KATRINA (2005) est encore dans les esprits.

Des accumulations d'eaux énormes attendues

Les conditions cycloniques se maintiennent sur les côtes de Port Aransas à Port O'Connor et devraient se propager à d'autres zones au cours des prochaines heures. Si les prévisions s'avèrent justes, HARVEY est prévu ralentir et se déplacer très lentement au-dessus des terres Texanes au cours des prochaines 48h. Cette situation pourrait ainsi conduire à une accumulation d'eau phénoménale, pouvant entraîner des inondations catastrophiques et dangereuses pour les populations. Pour ne rien arranger à la situation, le NHC met en garde contre le risque de formation de tornades sur une zone allant du centre du Texas au sud-ouest de la Louisiane.

PR

  • Source : Nation Hurricane Center / Weather Channel / NRL
  • Image d'illustration : RealEarth

ouragan

Ajouter un commentaire