VOYAGEOI.COM -  TRAVAILLER AVEC CYCLONEOI -  CONTACT

Le puissant cyclone Maha et Ex-Matmo anime l'océan indien Nord

04 Novembre 2019 : 07 UTC - L'activité cyclonique se poursuit dans l'océan indien Nord. En mer d'Arabie, Maha est devenu l'équivalent d'un catégorie 3 sur l'échelle de Saffir Simpson, alors que Matmo en provenance du pacifique a réemergé en mer d'Andaman.

Maha ex matmo

Maha en direction du Gujarat

Pendant que les restes de Kyarr apportent des précipitation sur la Somalie, l'activité cyclonique se poursuit dans l'océan indien Nord. En mer d'Arabie, Maha qui poursuit son bonhomme de chemin est devenu un puissant cyclone équivalent à l'intensité d'un catégorie 3 sur l'échelle de Saffir-Simpson selon le JTWC, avec une intensité de 100 kt. Perdu au milieu de la mer d'Arabie, Maha devrait rebrousser chemin et se diriger vers les côtes de l'état indien du Gujarat. Il pourrait toucher terre dans la nuit du 6 au 7 novembre entre Diu et Porbandar d'après le CMRS.

Les prévisions de trajectoire sont donc plutôt défavorables pour le Nord-Ouest de l'Inde. Toutefois, Maha est prévu s'affaiblir avant de toucher terre. Les agences humaines (CMRS de New Delhi et JTWC) s'accordent sur ce scénario. Le système ne serait plus qu'une tempête tropicale largement affaibli au moment de l'atterrissage. Le renforcement du cisaillement d'altitude néfaste aux systèmes dépressionnaires tropicaux, explique cet affaiblissement significatif attendu ces prochaines 72h.

Ex Matmo en mer d'Andaman

À l'extrémité orientale de l'océan indien Nord, un système est sous surveillance. Ex-Matmo, originaire du pacifique Nord-Ouest a réemergé en mer d'Andaman. L'activité convective associée est forte, alors que le centre de basse couche se trouvait ce matin entre les îles Andaman-Nicobar et les côtes du Myanmar. Les principaux modèles de prévision suggèrent une résurrection de Matmo à mesure qu'il s'enfonce dans le Golfe du Bengale. Il est trop tôt pour en dire plus, mais la situation sera à suivre de près pour les côtes Nord-Est de l'Inde, le Bangladesh et le Myanmar. 

PR

Source : CMRS // JTWC

bassin nord

Ajouter un commentaire