Trajectoire danilo 09012021

Le potentiel de ré-intensification de Danilo se réduit à peau de chagrin

Le 09/01/2021 à 11:24 0

Dans Infos Cyclone

Pourquoi le système Danilo s'est significativement affaibli ces dernières 24h ? Pourquoi le CMRS de la Réunion a envisagé une légère ré-intensification ? Et pourquoi cette trajectoire ? Élément de réponse dans cet article.

Inscrivez-vous, si vous souhaitez être alertés par mail en cas de risque de cyclogenèse ou d'impact sur une zone habitée du Sud-Ouest de l'océan indien. C'est gratuit !

Pourquoi le système Danilo s'est significativement affaibli ces dernières 24h ?

L'imagerie satellite de ce Samedi 09 Janvier 2021 est sans appel. Le système Danilo est mal en point, ce qui est une suite logique à la détérioration du phénomène observée depuis 24h. Au moment de la rédaction de cet article, l'activité convective est essentiellement présente loin au Nord et au Sud du centre du système. Quelques bouffées de convection tentent de reprendre près du centre et ce matin, le vortex de basse couche semble se redéfinir à environ 240 km au Nord de Rodrigues.

Ce sévère affaiblissement s'explique par des conditions environnementales peu propices au maintient de l'activité ou à l'intensification. L'élément défavorable marquant de ces derniers jours, voire, de ce début de saison, est la persistance d'un environnement globalement sec dans les couches moyennes de la troposphère. Cette situation a eu pour effet de littéralement dépecer Danilo au cours des dernières 48h et de bloquer toute velléité de ré-intensification.

Xx model en 339 0 modez 2021010812 18 15917 455

L'air sec est représenté par les couleurs orangées. Dans cette simulation de l'humidité dans les couches moyennes de la troposphère on distingue la présence d'air sec qui s'enroule jusque dans le coeur de la circulation. Cet environnement sec est par ailleurs présent sur une grande partie du bassin.

Cet environnement sec est peut-être la conséquence d'une oscillation australe en phase Nina et d'un dipôle subtropicale négatif en début de saison. L'ensemble de ces deux éléments pourrait expliquer l'advection d'air sec sur la partie Sud-Ouest de l'océan indien. Dans tous les cas, il serait intéressant de creuser la question.

Pourquoi le CMRS de la Réunion a envisagé une légère ré-intensification ?

La prévision d'intensité s'effectue sur la base des produits de ce que l'on appelle modèle de prévision. Ces supers et puissants logiciels, donnent aux prévisionnistes différents scénarios d'intensité. L'objectif est donc de suggérer un scénario d'intensité futur le plus cohérent et réaliste possible, sur la base de l'ensemble des solutions proposées par les modèles et de l'analyse de différentes données.

Dans le cas présent, la prévision s'est avérée difficile en raison d'une forte divergence entre les différents modèles. De plus, la trajectoire amenant le système vers les terres habitées a rajouté une certaine complexité à cette prévision. Les premières tendances envisageaient initialement une intensification significative lorsque l'interaction entre Danilo et l'ex-dépression n°5 serait achevée. Au fur et à mesure, ce potentiel de ré-intensification s'est graduellement effondré pour se réduire ce matin à une peau de chagrin.

Thalweg danilo

En altitude la présence du thalweg aurait pu contribuer à aider le système à se renforcer, en améliorant l'évacuation de l'air en altitude. ECMWF

Le scénario d'une ré-intensification se basait sur l'apport d'un thalweg d'altitude, qui aurait aidé à l'amélioration de la divergence au moment du transit au plus près de Maurice puis la Réunion. Mais l'aspect de Danilo en ce Samedi matin n'inspirait pas grand chose. Le CMRS de la Réunion qui a un temps suggéré une potentielle ré-intensification au stade de tempête, semble à présent se résoudre à ne plus croire en ce scénario. D'ailleurs, le JTWC ne suit même plus ce système.

Pourquoi cette trajectoire ?

Après un plongeon vers le Sud en début de parcours, Danilo a redressé sa course vers l'Ouest depuis le 6 Janvier. Cette trajectoire est l'effet de la dorsale subtropicale qui a pris le pas sur la dorsale proche équatoriale. En gros, des vents de secteurs Est force le système à se déplacer vers l'Ouest. Ceci explique donc le déplacement des derniers jours qui a eu pour conséquence de rapprocher Danilo des Mascareignes. Le phénomène ne fait que suivre les contours de cette dorsale qui elle même ne reste pas immobile, mais se meut vers l'Est.

Ainsi, en suivant la forme de cette dorsale de basse couche, Danilo évolue ce matin en direction de l'Ouest Sud-Ouest. Cette situation explicite pourquoi le système devrait transiter à proximité immédiate ou sur Maurice et la Réunion. Il est important de noter que toutes prévisions de trajectoire présentent une incertitude, liée à la marge d'erreur qui est proportionnelle à l'échéance. Plus l'échéance est grande, plus est grande cette marge d'erreur.

Dorsale subtropicale

La dorsale subtropicale dirige le système sur une trajectoire d'Ouest Sud-Ouest. Étant donné la faiblesse du système, c'est la situation en basse couche qui fait office de flux directeur. Si Danilo était plus intense, c'est la situation dans les couches moyennes de la troposphère qui aurait dicté la trajectoire. Dans ce cas de figure, avec le décalage du haut geopotentiel vers l'Est, une trajectoire nettement plus Sud-Ouest aurait eu lieu, impliquant probablement une descente entre Maurice et Rodrigues - ECMWF

Partant de ce postulat, on ne saura qu'au dernier moment où et à quelle distance transitera in fine le phénomène. Mais avant cela, on ne peut qu'estimer de manière approximative la philosophie de trajectoire, toujours en fonction des solutions proposées par les modèles. La météorologie n'est pas une science exacte. C'est un art difficile qui consiste surtout à déterminer le degré d'incertitude. Ce point est incompris du grand public, d'où les critiques habituelles pas forcément justifiées, voire, parfois injustes.

Des pluies espérées sur Maurice et la Réunion

Pour résumer, Danilo devrait traverser les Mascareignes à une intensité très modérée et ne générera pas de vent cyclopnique. On espère que ce système apportera tout de même des précipitations. Il faut savoir que les systèmes dépressionnaires tropicaux sont les principaux pourvoyeurs d'eau pour l'archipel des Mascareignes. Il est donc primordiale que ceux-ci transitent à proximité des îles durant la saison cyclonique, pour permettre le rétablissement des réserves avant la longue période sèche.

Pour l'île Rodrigues, le timing de la dégradation a été largement reculé. Celle-ci pourrait avoir lieu dans l'après-midi ou en fin de journée. Pour Maurice et la Réunion, cette dégradation est encore incertaine. Sur la base du modèle de prévision AROME, les premières pluies pourraient concerner Maurice dans la nuit de Samedi à Dimanche. Pour la Réunion, la dégradation pluvieuse débuterait graduellement à partir de Dimanche après-midi. Tout cela est bien entendu à prendre au conditionnel.

PR

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire