Le Japon, secoué, malaxé, balayé par le typhon JEBI

Une sacrée raclée! C'est ce que les japonais doivent se dire au lendemain du passage du typhon JEBI. Selon l'agence météorologique du japon, il s'agit de l'impact cyclonique le plus violent du pays depuis 25 ans. Le typhon aurait fait des dizaines de morts.

Des rafales supérieures à 200 km/h

Le Japon ressorte groggy du passage du typhon JEBI. Dès la fin de semaine dernière, les prévisions laissaient entrevoir une menace potentielle pour l'archipel. Comme prévu, le cyclone qui a suivi une trajectoire parabolique d'école, a traversé le Japon mardi, en entrant par la préfecture de Tokushima.

JEBI était devenu le cyclone le plus puissant de l'année vendredi dernier. Heureusement, il s'est progressivement affaibli au fur et à mesure qu'il s'approchait du Japon. Sauf que le cyclone était encore trop intense au moment de l'impact et que sa vitesse de déplacement ultra rapide a eu pour effet d'aggraver les vents cycloniques.

Les rafales ont dépassé les 200 km/h dans les zones traversée par le mur de l'oeil. Il a été relevé 210 km/h à l'aéroport de Kansai et 170 km/h sur la mégapole d'Osaka. Ces conditions cycloniques sévères n'ont pas été sans conséquence.

Un aéroport complètement inondé

JEBI a provoqué de nombreux dégâts et des submersions marines sur le centre du pays. Plus d'un million de foyers ont été privés d'électricité sur Honshu, la plus grande île du Japon. Le bilan humain fait pour l'instant état d'une dizaine de personnes décédées.

La région d'Osaka a été particulièrement éprouvée par le passage du cyclone. L'aéroport international de Kansai, construit sur une île artificielle, fut totalement inondé. Il paraît que JEBI signifie en coréen "engloutir"! Les employés de l'aéroport furent bloqué, le pont reliant l'aéroport à la terre ferme étant endommagé par un pétrolier à la dérive.

JEBI serait le cyclone le plus violent à avoir impacté l'archipel depuis 25 ans. Pourtant, cette même région fut déjà visitée par le typhon CIMARON le 26 août dernier. Celui-ci fut néanmoins d'intensité moindre.

JEBI c'est fini... pas la saison!

JEBI n'est à présent plus qu'un mauvais souvenir pour le Japon. Le système n'existe plus et fut littéralement aspiré vers les latitudes moyennes. Si l'épisode JEBI est terminé, la saison des typhons est loin d'être arrivé à son terme. D'ailleurs, le pacifique ouest est le seul bassin cyclonique où il n'y a parfois pas de fin, puisque des systèmes peuvent se former à tout moment de l'année, même en hiver.

PR

Image d'illustration : euronews

pacifique

Ajouter un commentaire