Le Japon frappé de plein fouet par le typhon JEBI

Les prévisions avaient vu juste. Le typhon JEBI qui a pris le titre provisoire de cyclone le plus intense de l'année, traverse le Japon. Bien que le système ait perdu de sa superbe, il est resté suffisamment puissant, pour provoquer des conditions cycloniques sévères dans les zones impactées.

JEBI traverse le Japon

Conformément aux prévisions, le typhon JEBI traverse actuellement le Japon. Selon le dernier bulletin publié ce jour à 05 UTC par le centre des cyclones de Tokyo, le typhon était positionné par 34.40 nord et 135.05 est, soit en plein cœur de l'archipel japonnais. 

Le système se déplace en direction du nord nord-est à une vitesse vertigineuse de 55 km/h! La pression centrale est estimée à 955 hPa, tandis que les vents moyens sur 10 min dépassent les 150 km/h, et les rafales avoisinent les 220 km/h.

Bien que JEBI s'est nettement affaibli par rapport à l'intensité maximale atteint le 31 août, le cyclone reste particulièrement virulent. Les vidéos du chasseur de cyclone Josh Morgerman qui s'est trouvé dans le secteur affecté par le mur de l’œil, montrent la violence des conditions cycloniques. 

Une zone impactée deux fois en quelques jours

C'est sur la préfecture de Tokushima que JEBI a atterri ce matin. Chose incroyable, ce secteur a déjà été directement impacté par le typhon CIMARON, il y a tout juste à peine un peu plus d'une semaine! Sur cette trajectoire, la capitale Tokyo restera à l'écart du système.

Carte de trajectoire du typhon JEBI ©JMA

Carte de trajectoire du typhon JEBI ©JMA

JEBI va par la suite continuer sa route en direction du nord nord-est tout en continuant à accélérer. La traversée du Japon sera donc très brève et le typhon est prévu ressortir sur la mer du Japon dès cette journée. Le cyclone s'enfoncera ensuite dans une zone où les conditions environnementales vont se dégrader, accélérant l'affaiblissement et l'inévitable cyclolyse de JEBI.

PR

  • Source : CMRS de Tokyo
  • Image d'illustration : RAMMB

 

pacifique

Ajouter un commentaire