Croix rouge malagasy cycloneoi

La Croix Rouge Malagasy fait le point 4 mois après le cyclone ENAWO

Les 25 et 26 juillet s'est tenu à Madagascar un atelier organisé par la Croix-Rouge Malagasy avec l'appuie de la Fédération International des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR). L'objectif de cet atelier, faire le point sur les leçons retenues du passage du cyclone ENAWO à Madagascar.

Déterminer les points forts et les faiblesses de l'action menée après ENAWO

Au début du mois de mars dernier, Madagascar fut balayé par le cyclone tropical intense ENAWO. C'est le cyclone le plus puissant à frapper la Grande Île depuis le terrible cyclone très intense GAFILO en 2004. Le nord-est du pays fut la région la plus douloureusement impactée par le météore. La Croix-Rouge Malagasy (CRM) qui a joué un rôle actif pour l'aide aux populations sinistrées a organisé un atelier dans le but de faire le point quatre mois après le passage du cyclone.

 

C'est à Tananarive, au sein de l'Hôtel le Louvre, que se sont déroulés ses réunions de travail. La première journée était consacrée à l'analyse des forces, faiblesses, opportunités et menaces en matière de coordination des actions de réponse, de la relation entre les partenaires et la CRM. La FICR, la PIROI, le CICR, la Croix-Rouge Norvégienne, la Croix-Rouge Allemande, la Croix-Rouge Danoise et la Croix-Rouge Italienne, mais aussi, des partenaires opérationnels tel que le BNGRC et l'OCHA ont été convié à participer a cette première rencontre. Lors de la deuxième journée était prévue une rétrospective des actions menées et une analyse des succès par les membres du staff technique et les volontaires de la CRM précise le communiqué.

Staffs techniques et volontaires de la Croix-Rouge Malagasy (image : CRM)

Staffs techniques et volontaires de la Croix-Rouge Malagasy (CRM)

891 volontaires et 17 staffs ont été mobilisés sur terrain

La CRM rappelle que suite au passage du cyclone, un appel d'urgence avait été lancé par l'intermédiaire de la FICR. Cela a permis à l'organisation jusqu'à présent, d'intervenir auprès des populations les plus vulnérables dans les districts de Maroantsetra, Antalaha, Analamanga et Brickaville qui furent les zones les plus durement touchées. La CRM a activement participé en aidant le gouvernement dans l'évaluation des dégâts, dans l’analyse des besoins, pour l'assistance en abris d’urgence et aux équipements liés à l’habitation, en eau, hygiène et assainissement, ainsi qu'à la promotion à la santé. Selon la CRM, 891 volontaires et 17 staffs ont été mobilisés sur terrain pour la mise en oeuvre de ces actions. L'organisme précise que l'appuie financier de ses partenaires qui s'élève aujourd'hui à 1 374 339USD a permis d'aider plus de 30 000 familles sinistrées et vulnérables.

Le cyclone tropical intense ENAWO depuis l'espace (image : NASA)

Le cyclone tropical intense ENAWO (NASA)

Les actions se poursuivent 4 mois après le passage du cyclone

L'objectif de ces ateliers était de tirer les leçons quatre mois après, afin d'améliorer la coordination et la mise en œuvre des futures actions de réponse aux urgences indique la CRM. En plus de tirer des leçons, ces rencontres devaient également permettre de définir les actions prioritaires à mener au cours des deux prochains mois, pour l'amélioration de la qualité des services fournis en aide aux personnes les plus vulnérables suite au passage du cyclone. Quatre mois après, le combat continue donc d'être mené par la Croix-Rouge Malagasy et ses partenaires, pour panser les lourdes plaies laissées par ENAWO.

PR

Madagascar