Maria 19092017

L'ouragan MARIA frappe durement la Dominique et la Guadeloupe

L'ouragan MARIA a connu au cours de ces dernières heures une intensification rapide devenant le deuxième catégorie 5 à frapper les Antilles en moins de deux semaines. L'oeil du puissant cyclone qui a traversé la Dominique transite à présent à proximité immédiate de la Guadeloupe.

La Dominique traversée par l'oeil du cyclone

Lors du point effectué à 0300 utc par le National Hurricane Center de Miami, l'ouragan MARIA est considéré avoir atteint le stade de catégorie 5, qui est le niveau maximal de l'échelle de Saffir-Simpson. Selon les estimations du CMRS de Miami, l'ouragan générait des vents maxi soutenus sur 1 minute de l'ordre de 260 km/h associés à des rafales de 314 km/h. La pression centrale qui était évaluée à 950 hPa à 2100 utc a connu une chute vertigineuse, descendant à 925 hPa en l'espace de 3h. L'ouragan était positionné par 15.5N et 61.4W et se déplaçait en direction de l'ouest nord-ouest à la vitesse de 15 km/h. Le système évolue sur une mer à fort potentiel énergétique, avec des températures de la surface de l'eau entre 29 et 30°C. Couplé à de bonnes conditions en surface, la situation en altitude est également particulièrement favorables. D'une part, le cisaillement qui est un point néfaste aux perturbations tropicales est faible, et d'autre part, la divergence d'altitude qui est la capacité du système à évacuer l'air en haute troposphère est puissante, aidée par la présence de plusieurs canaux d'évacuations.

La Dominique traversée par l'ouragan MARIA (NOAA)

La Dominique traversée par l'oeil de l'ouragan MARIA (NOAA)

La Guadeloupe dans la tourmente

Après être passé à proximité de la Martinique, MARIA a poursuivi sa route en impactant directement la Dominique avec l'oeil du cyclone qui a traversé cette république antillaise. La crainte d'une conséquence catastrophique est grande, dans la mesure ou il s'agit du pire épisode cyclonique pour l'île depuis le terrible DAVID en 1979 qui était un catégorie 4! Selon les informations transmises par le NHC, les dégâts sont considérables sur la Domnique. MARIA transite à présent au plus près de la Guadeloupe où des vents extrêmement violents balaient actuellement l'île d'après la préfecture. Selon les témoignages entendus sur Radio Guadeloupe Première, la situation devient critique. La vigilance de niveau "violet", qui correspond à l'alerte cyclonique maximale a été déclenchée, obligeant à présent la population au confinement absolu. Selon le communiqué de Météo France, le mur de l'oeil de MARIA (zone de conditions paroxysmiques du cyclone) devrait transiter à environ 20 à 30 km de distance de la ville de Basse Terre. Des vents moyens de 180 km/h et des rafales de 220 km/h (voire plus sur les hauteurs) sont à craindre sur les régions concernées par la zone proche de l'oeil prévient Météo France. 

Les îles Vierges et Porto Rico en ligne de mire

Après avoir traversé les Petites Antilles, MARIA est prévu poursuivre sa route cette fois-ci en direction des îles Vierges et de Porto Rico demain. Le système serait toujours un violent et dangereux ouragan de catégorie 4. Les événements des derniers jours et actuels, montrent pourquoi le mois de septembre est tant redouté dans l'atlantique nord. L'activité cyclonique soutenue donne raison aux prévisions saisonnières qui annonçaient une saison cyclonique active.

PR

  • Source : NHC / Météo France Antilles Guyane / Préfecture de Guadeloupe / Guadeloupe Première
  • Image d'illustration : NOAA

ouragan