BLOGS À SUIVRE : VOYAGEOI.COM

L'ONU lance un appel à l'aide suite à l'impact du cyclone IDAI au Mozambique

16 Mars 2019 - L'ampleur des dégâts à BEIRA suite au passage du cyclone IDAI n'est pas encore connu. Toutefois, des informations préliminaires indiquent beaucoup de destructions.

Beira après le cyclone IDAI ©croix rouge

Les dégâts seraient significatifs à Beira

Le cyclone tropical intense IDAI a ravagé la province mozambicaine de Sofala. BEIRA, qui est la 4e plus grande ville du pays, a été directement impactée par le mur de l'oeil du cyclone IDAI dans la nuit du jeudi 14 au vendredi 15 mars. La ville a été plongée dans un black out total dès 19h le jeudi soir et ce n'est qu'hier après-midi que les communications ont commencé à progressivement être rétablies.

Pour l'heure, l'ampleur des dégâts à BEIRA n'est pas encore connu, tout comme le nombre de victime éventuelle. En revanche, une équipe inter-agence dirigé par le directeur de l'INGC (Instituto Nacional de Gestão de Calamidades) est arrivée sur place pour aider à évaluer l'ampleur du sinistre.

Beira après le cyclone IDAI ©croix rouge

©Croix Rouge

Selon Marc Nosbach directeur de CARE International au Mozambique, l'accès à la ville fut particulièrement difficile, la plupart des routes nécessitants d'être dégagées. L'aéroport serait endommagé et de nombreux dégâts sont constatés à Beira.

L'ONU lance un appel à l'aide

L'OCHA (Bureau de la coordination des affaires humanitaires) indiquent que la destruction et l'interruption des services est très probable à Beira. Des dommages importants ont été constatés sur les écoles et les établissements de santé. Le cyclone pourrait avoir aggravé les pertes agricole déjà fortement touché par les inondations de début mars. Cette situation risque de porter atteinte à la sécurité alimentaire et à la nutrition d'après l'OCHA.

L'interruption de l'approvisionnement en eau en raison de vents violents et des inondations est également évoqué. Il y a un risque accru de maladies d’origine hydrique dues aux dommages causés aux installations d’assainissement et à la prévalence d’eau insalubre.

Pour aider le pays à faire face à cette catastrophe, l'ONU et ses partenaires humanitaires au Mozambique ont lancé un appel à l'aide pour un montant de 40,8 millions de dollars, afin de fournir des secours d'urgence essentiel. Selon les estimations, c'est environ 400 000 personnes qui pourraient être affectées par le cyclone tropical IDAI.

PR

Source : OCHA - ONU

Pour en savoir plus sur les activités de l'OCHA : https://www.unocha.org/

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

Fil d'actualité twitter

bassin sud ouest

Ajouter un commentaire