L'impressionnant super typhon MARIA

Le super typhon MARIA continue de faire le show dans le bassin pacifique nord-ouest. Après avoir connu un coup de mou en raison d'un cycle de remplacement du mur de l’œil, le système a repris du poil de la bête, pour devenir un cyclone particulièrement impressionnant.

Des rafales de 300 km/h!

Comme c'est souvent le cas, les phénomènes cycloniques les plus impressionnants sont à retrouver du côté du pacifique nord-ouest. MARIA, qui est le 7e système baptisé de la saison des typhons 2018, est un des exemples de ces puissants systèmes évoluant dans ce bassin cyclonique à part.

Après avoir connu une intensification explosive, MARIA avait sans doute ressenti le besoin de souffler un peu après s'être creusé de manière significative. Un cycle de remplacement du mur de l'oeil (ERC) est à l'origine du coup de moins bien observé hier.

Animation satellite super typhon MARIA ©CIMSS

L'ERC est généralement suivi d'une nouvelle phase de ré-intensification, ce qui a été le cas. Le système qui s'est de nouveau creusé, genère des vents soutenus sur 1 min estimés à 250 km/h, associés à des rafales dantesques de 300 km/h.

Une signature satellitaire impressionnante

L'imagerie satellite montre un système ayant une structure impressionnante. Au cœur de la convection principale se trouve l’œil de MARIA, avec le fameux effet stadium si caractéristique des cyclones de ce type. C'est autour de cet œil, dans un anneau de quelques kilomètre de diamètre appelé mur de l’œil, que sont concentrés les conditions les plus extrêmes de ce super typhon.

Super Typhon MARIA ©Digital-Typhoon

La nuit tombant sur le super typhon MARIA ©Digital-Typhoon

Les prévisions continuent de suggérer un atterrissage sur les côte sud-est de la Chine d'ici les prochaines 72h. Le système se sera entre temps affaibli, mais pourrait néanmoins être toujours relativement intense au moment de l'impact.

PR

pacifique

Ajouter un commentaire