VOYAGEOI.COM -  TRAVAILLER AVEC CYCLONEOI -  CONTACT

KENNETH se renforce et accélère en direction de la Grande Comore

KENNETH se renforce et atteint le stade de forte tempête tropicale. Le système se déplace vite et se rapproche rapidement des Comores. Le stade de cyclone tropical est possible dès aujourd'hui. La menace est sérieuse pour la Grande Comore.

Forte tempete kenneth

KENNETH accélère et se renforce

À 3h (heure Mayotte), KENNETH était positionné par 10.8 Sud / 46.4 Est soit à environ 260 km au Nord Nord-Est de Mayotte. Les conditions environnementales se sont améliorées avec notamment un cisaillement d'Est moins contraignant, du fait que la tempête accélère son mouvement vers l'Ouest.

Ainsi, le stade de forte tempête tropicale est considéré atteint par le centre des cyclones de la Réunion. Les vents moyens près du centre sont de l'ordre de 100 km/h, associés à des rafales de 150 km/h. Quant à la pression centrale, elle est estimée à 990 hPa.

Trajectoire KENNETH

©Météo France océan indien

Au cours des prochains jours, KENNETH devrait profiter d'une amélioration constante des conditions en altitude. Le stade de cyclone tropical est donc sérieusement envisagé. Selon le CMRS de la Réunion, le phénomène pourrait être un dangereux phénomène pour les terres habitées de la zone.

Un risque majeur pour la Grande Comore

Sur cette trajectoire Ouest et avec un déplacement qui actuellement est de l'ordre de 24 km/h, KENNETH devrait transiter à environ 200 km au Nord de Mayotte en journée. En revanche, un passage à proximité immédiate de la Grande Comore est prévu cette nuit, alors que le système pourrait déjà être un cyclone tropical.

Sur ce scénario, l'île serait soumise à des conditions potentiellement cycloniques. De plus, avec un passage au Nord, la Grande Comore se retrouverait dans le quadrant dit "dangereux", c'est à dire exposée au vent les plus forts associés au météore. À noter que l'on ne peut pas encore totalement exclure un impact direct.

Kenneth archipel des comores

©Eumetsat

Les conditions météorologiques sont fortement dégradées sur l'archipel. Une bande très active en périphérie du système affecte les îles depuis la nuit dernière, provoquant des épisodes orageux avec une activité électrique intense, entrecoupés d'accalmies. Selon Météo France océan indien, 1285 éclairs ont été relevés entre 00h et 03h à Mayotte, essentiellement des élairs intra-nuageux.

Pour rappel, l'île au Parfum est en Pré-Alerte cyclonique, et des vigilances vents forts, orages et forte houle sont en cours. Enfin, les établissements scolaires ainsi que l'aéroport de Mayotte sont fermés.

Le Mozambique en ligne de mire?

Après un passage à proximité immédiat de la Grande Comore, KENNETH va poursuivre sa route en direction des côtes africaines. Un atterrissage est prévu sur les côtes Nord du Mozambique, a priori, sur la province de Cabo Delgado jeudi soir au stade de cyclone tropical.

C'est un dangereux phénomène qui pourrait donc frapper une zone peu habituée au risque cyclonique. La population est invitée à suivre de très près l'évolution de la situation.

PR

Source : CMRS de la Réunion

Soyez les premiers informés dès la formation d'un cyclone ou du déclenchement d'une alerte cyclonique dans l'océan indien en vous inscrivant

Je m'inscris

bassin sud ouest

Commentaires

  • Passion Cyclone
    • 1. Passion Cyclone Le 25/04/2019
    Je suis de ton avis ! Quel beau phénomène quand même ce CTI Kennet
  • Passion Cyclone
    • 2. Passion Cyclone Le 24/04/2019
    Le Sud Ouest de l'Océan Indien aura été très actif comme lorsque j'étais ado avec Litanne, maintenant Lorna. 1994 à 2019 cela faisait une paye qu'il n'y avait pas eu autant de formation cyclonique. En revanche, à l'époque nous en avions essuyé quelques une ! Cette fois-ci rien, pas même une perturbation.
    • patrabeson
      Effectivement, cela me rappelle également mon adolescence. À la différence que cette fois-ci la Réunion est restée à l'écart de toute menace ce qui n'avait pas été le cas en 93/94. Cecila, Daisy, Hollanda, Kelvina et Litanne avait impacté directement ou indirectement l'île à cette époque. Je ne suis pas sûr que cette saison 2018/2019 restera dans les mémoires des réunionnais malgré son exceptionnelle activité.

Ajouter un commentaire